21 juin 2011

[Review] "Scream 3", le test Blu-ray (BE)

Alors que le tournage de STAB 3, revenant sur les événements macabres s’étant produits à Woodsboro, vient de débuter, une nouvelle série de meurtres frappe la production du film, faisant semble-t-il mourir les acteurs dans l’ordre du scénario. Sidney, Gale et Dewey vont alors tenter de démasquer le coupable pour mettre un point final à ce cauchemar...

Jouant la carte du retour à la source pour ce troisième volet de ce qui devait être à l’origine une trilogie (devenu à présent une quadrilogie – Scream4 arrivera fin août/début septembre en Blu-ray et DVD), « Scream3 » tente de nous livrer les réponses liées aux questions restées en suspend après les chapitres 1 et 2. On retrouve bien sur ici le casting des habitués au grand complet, avec Nave Campbell, Courteney Cox et David Arquette, ainsi qu’un nouveau visage, devenu célèbre à la télévision depuis, Patrick Dempsey (le « docteur mamours » de Grey’s Anatomy). Moins captivant et surtout sans grande surprise, ce troisième volet des mésaventures des rescapées de Woodsboro n’apporte rien de vraiment probant et sent clairement la rallonge commerciale. Le final, presque pitoyable, démontre d’ailleurs le manque d’imagination auquel ont du faire face les scénaristes ainsi que le réalisateur Wes Craven. « Scream 3 » est assurément, en attendant d’évaluer le 4, le chapitre le moins intéressant de cette trilogie (ou quadrilogie ?).



Techniquement par contre, ce Blu-ray est de loin le plus séduisant en termes d’image et de rendu visuel. Sans aller jusqu’à dire que ce Blu-ray est un modèle du genre, comparativement à la relative pauvreté rencontrée lors des visions de Scream [voir le test] et Scream 2 [voir le test], ce troisième volet bénéficie d’un piqué nettement plus séduisant et de nombreux passages enfin significatifs en Haute Définition. Les contrastes ne manquent pas de nuances, les noirs de densité, et la définition de profondeur. On notera même ci et là un joli relief d’ensemble. Il faut néanmoins regretter des ciels fourmillants et un voile granuleux omniprésent. Les pistes audio affichent quant à elles des pistes DTS HD Master 5.1 explosives, là aussi de loin les plus réussies de la trilogie. La version originale se montre logiquement plus précise que son homologue FR, mais en termes d’ampleur et de dynamique, les deux pistes se tiennent au coude à coude. 

Une fois encore il nous faut regretter l’absence totale de bonus sur ce Blu-ray, comme ce fut le cas pour les deux premiers films, à l’exception d’une bande annonce SD de Scream4.

Sensé être à l’origine le chapitre final d’une trilogie de légende, « Scream3 » se montre peu inspiré coté scénario, reproduisant des mécanismes connus et ne parvenant pas à convaincre lors de la révélation ultime. Le très attendu chapitre 4 fera-t-il mieux ? Réponse fin août/début septembre. Le Blu-ray offre par contre le rendu le plus abouti des 3 premiers chapitres et tant au niveau de l’image que du son, présente un écrin idéal. Pas d’extra à signaler une fois de plus, malheureusement.

0 commentaires:

Publier un commentaire