7 nov. 2013

[Review] "World War Z", le test Blu-ray 2D/3D

Un matin comme tous les autres, Gerry Lane, ancien de l'ONU, et sa famille sont piégés dans une brutale et soudaine attaque de zombies au coeur des rues de Philadelphie. Une pandémie mystérieuse se répand à toute vitesse aux quatre coins du monde et transforme les populations en hordes assoiffés. Gerry est alors chargé par ses anciens supérieurs de trouver l'origine de ce phénomène avant que la totalité de la planète ne soit contaminée...

En manque de grand spectacle ou de sensations fortes? Soyez rassurés, "World War Z" devrait aisément combler vos attentes. Le thème "zombies" c'est du déjà vu et revu à n'en plus pouvoir au cinéma me direz-vous, et je n'irai pas vous contredire. Mais alors qu'on pouvais s'attendre à quelque chose de relativement commun et insipide, World War Z se révèle au final être une très bonne surprise. Les scènes sous très haute tension succèdent les unes aux autres, et malgré quelques temps morts (nécessaires pour faire retomber brièvement la pression), le rythme est ici quasiment parfait. Oubliez Brad Pitt si vous y êtes allergique, son rôle est bien sur central, mais l'acteur ne porte pas le film sur ses épaules. D'autres acteurs auraient parfaitement pu remplir ce rôle. Ce n'est donc pas un "sur mesures". Mais il faut néanmoins reconnaitre que le beau blond s'en sort très honorablement, et que son habituelle désinvolture lui va ici à merveille. Mais de loin, la plus belle réussite du film sont ses effets spéciaux. Dans le feu de l'action, on y voit réellement que du feu. Le sentiment que ces zombies assoiffés de chair humaine sautent sur tout ce qui bouge est rendu de façon admirable, et si le film vous emporte autant que moi, vous devriez même sursauter à plusieurs reprises (que vous optiez pour une vision en Blu-ray 3D ou en 2D d'ailleurs). Le final ne démérite pas non plus, plus en retenue et jouant davantage la carte du confinement, cela contrastant largement avec les quelques scènes pharaoniques d'infestation virale ponctuant le film. Un copieux budget, et cela se voit! Un très agréable divertissement donc, que je ne peux que vous conseiller vivement, vous l'aurez compris.

Coté technique, pour le version 2D (vous trouverez notre avis sur le Blu-ray 3D dans le paragraphe suivant), Paramount nous livre un master Full HD irréprochable, tant en terme de rendu que de définition, avec un niveau de détails particulièrement agréable. Chaque plan bénéficie d'un rendu extrêmement précis, affichant également des contrastes toujours exemplaires. Point ici de grain parasite ou d'effets artistiques regrettables, le niveau est bel et bien excellent, d'un bout à l'autre. A noter que le Blu-ray 2D est le seul à présenter un montage "extended" inédit (imposé d'ailleurs). La version 3D ainsi que le DVD proposent quant à eux le montage cinéma d'origine, uniquement.

La version 3D offre quant à elle un spectacle plus axé encore sur l'effet de surprise en accentuant par exemple les effets de jaillissement et les projections diverses. Sans en abuser, on sent néanmoins que l'intention est de faire de cette version 3D un spectacle à part entière. L'intention est certes louable en terme de divertissement, mais le spectateur n'est pas autant impliqué dans les événements je trouve. Cela rend l'histoire plus stérile en se focalisant un peu trop sur les scènes d'action. L'emprunte 3D est cela dit notable tout au long du film, avec une impression de relief constante et plutôt agréable. Mention spéciale lors du crash aérien entre autre, ainsi que lors de certains gros plans. Comme mentionné plus haut, le Blu-ray 3D propose uniquement la version cinéma et pas la version longue inédite.

Concernant les pistes audio, Blu-ray 2D et 3D proposant strictement la même chose, ce paragraphe s'adresse donc aux deux disques, sans distinction. Soyons clair, et je sais que je donne l'impression de me répèter à chaque fois mais tel est bien le cas, une fois encore, seule la version originale vaudra le détour, avec un encodage DTS-HD Master Audio 7.1 (plein débit) magistrale. Chacun des 7 canaux est ici sollicités et même peaufinés, afin de livrer une immersion totale, sans la moindre concession. Un résultat fracassant, qui transcende littéralement chacune des séquences du film. La version française ne bénéficie quant à elle pas du même traitement malheureusement, avec comme à l'habitude chez Paramount une simple piste Dolby Digital 5.1, presque médiocre comparativement à la VO. En augmentant le volume considérablement (+25db minimum) on arrive tout de même à quelque chose d'acceptable, mais sans aucune finesse, ou très peu. Doublage FR de qualité cela dit.

VERDICT : "World War Z" nous propose un vrai divertissement, intense et sans limite, jouant à fond la carte de la démesure en collectionnant les scènes pharaoniques de contaminations de masse. On se laisse totalement embarquer par l'histoire et les 2 heures de programme passent à toute vitesse. La subtilité n'est pas véritablement de mise ici, malgré un final tout en confinement. Un film qui devrait faire frémir les amateurs de "survival horror" vidéoludiques et cinématographiques. Coté technique, pas de carton rouge pour Paramount qui peaufine version 2D et 3D, à l'exception de pistes VF DD5.1 loin de tenir la comparaison avec le niveau magistrale affiché par les pistes VO DTS-HD 7.1. Coté bonus, vous pourrez visionner deux modules revenant vaguement sur des bases scientifiques, avant de visionner un making of chapitré, relativement agréable et détaillé.
WORLD WAR Z, disponible dès le 13.11 en Blu-ray, Blu-ray 3D et DVD chez Paramount.

0 commentaires:

Publier un commentaire