16 avr. 2014

[Review] "Final Fantasy XIV: A Realm Reborn", le test PS4

FINAL FANTASY XIV: A REALM REBORN | Square Enix
Disponible dès le 14.04.2014 sur PS4 (déjà disponible sur PS3 et PC) -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Éorzéa. Une terre embrassée par les Dieux, forgée par les héros. Convoitant le contrôle absolu du royaume et ses abondantes ressources de Cristal, l'Empire Garlean envoie massivement son armée en campagne afin de conquérir son voisin du sud. Habité par la folie, le commandant des forces d'invasion, conspire pour décrocher la Lune et la faire s'effondrer sur les terres. Rapidement les peuples du royaume s'enquièrent de ce terrible plan et s'unissent contre lui. Les mains jointes, ils prièrent durant onze heures afin d'invoquer l'aide des Dieux. Tous ces efforts seront vains. Du cœur de la Lune émerge Bahamut, l'ancienne terreur surgissant remplie de rage après des générations d'emprisonnement. Sentant la fin venir, un puissant Magus envoya avec ses toutes dernières forces les héros d'Éorzéa dans une faille temporelle. Ils vont ainsi attendre, protégés des flammes destructrices, le jour où l'on aura besoin d'eux. Le réveil est enfin arrivé. Venez et soyez témoin de la Renaissance d’un Royaume...


Six mois après une sortie sur Playstation 3 et PC, Final Fantasy XIV: a Realm Reborn - uniquement jouable en ligne, je vous le rappelle - voit à présent aussi le jour sur Playstation 4. N'ayant pas joué ce titre sur PS3 (et ce malgré le fait que j'avais reçu en son temps un exemplaire PS3 review) car j'avais préféré le faire sur PC, mes points de comparaison se porteront donc davantage vis à vis de la version PC que de l'opus PS3. Poussé par un succès considérable (à tel point que les serveurs de SquareEnix n'avaient pas tenu le coup au lancement face à l'afflux de joueurs et des achats du titre en ligne), avec près de 2 millions de joueurs actifs dans le monde, il est donc logique de voir débarquer aujourd’hui une version Next Gen Full HD sur PS4, optimisée et capable d'offrir une expérience totalement aboutie. Il est à présent possible d'afficher des centaines de joueurs simultanément à l'écran, et ce sans constater de ralentissement. Les graphismes font eux aussi un joli bon en avant, avec un rendu vraiment splendide (bien que proposant des environnements parfois fort vides), et tout à fait digne de la nouvelle console de Sony (en comparaison, le rendu PS3 parait tout simplement laid!). Les fonctionnalités de la console Next Gen ont bien entendu ici été intégrées. Vous pourrez par exemple partager vos parties en vidéo ou en images via le bouton "share", vous pourrez jouer à FF14ARR sur votre PS Vita, ou encore utiliser le pavé tactile de la manette DualShock4 pour naviguer plus rapidement dans les menus. Il est à noter également que vous pouvez choisir ici d'y jouer au clavier et à la souris si vous êtes totalement allergique aux MMO à la manette. A l'arrivée, ce sont peu de choses nouvelles que l'on constate, mais un ensemble malgré tout loin d'être inutile, et qui fait de cet opus PS4 une version optimale. Sachez enfin que si vous possédez déjà un compte FF14ARR vous pourrez poursuivre votre progression sur cette version PS4, et que si vous disposez déjà d'une version PS3, SquareEnix vous offre la version PS4 gratuitement (en téléchargement). De quoi définitivement oublier la génération précédente et plonger dans la nouvelle. Enfin, comme sur PS3 et PC, les nouveaux acquéreurs du titre sur PS4 recevront eux aussi 30 jours d'essai gratuit (non valable si vous en aviez profitez sur PS3 ou PC), avant de basculer sur un abonnement payant (s'ils souhaitent poursuivre).



Au rayon des points négatifs, la liste restera sensiblement la même que celle déjà établie pour la sortie du jeu il y a 6 mois. Rien de plus, et même peut-être un peu moins, cette version PS4 apportant clairement des avantages que ne possédait pas son semblable sur PS3 (voir le paragraphe ci-dessus). Les reproches restants concernent surtout les nouveaux venus, qui devront prendre leur mal en patience lors de la longue phase du début, le jeu prenant son temps avant de (enfin) révéler sa véritable nature et ses atouts (avant le niveau 15, l'expérience est plutôt bridée). L'un des soucis majeurs liés à la version console, et ce malgré des efforts ici, c'est la gestion de la carte, souvent calamiteuse au pad, ainsi que certaines manipulations et changements dans les menus, pas toujours aisés. Le système de ciblage reste perfectible, avec un "lock" automatique sur les ennemis lointains au lieu de ceux les plus proches. Parfois gênant en combats (on perd du temps à jouer avec la croix directionnelle pour cibler le bon adversaire). On reprochera également à FF14ARR des quêtes pas toujours très inspirées ni très originales, ainsi que la présence de lags par moments (parfois handicapant contre certains boss). Enfin, et non des moindres, il ne faut pas perdre de vue que jouer à Final Fantasy XIV: a Realm Reborn nécessite un abonnement payant. Même si 30 jours sont offerts aux nouveaux arrivants, par la suite il vous en coutera 24.99€ pour une carte de 60 jours (certaines offres ci et là peuvent cela dit être plus avantageuses, pensez-y).
 

0 commentaires:

Publier un commentaire