30 mars 2015

[Review] Interstellar, le test Blu-ray

Alors que la vie sur Terre touche à sa fin, un groupe d'explorateurs s'attelle à la mission la plus importante de l'histoire de l'humanité : franchir les limites de notre galaxie pour savoir si la survie de la race humaine est possible sur une autre planète...

Une fois encore Christopher Nolan nous présente un sujet globalement simple (la survie de l'humanité), scénaristiquement parlant du moins, et le transcende pour nous livrer une incroyable épopée inter-dimensionnelle. Mais Christopher Nolan ne serait pas égal à lui même si ce voyage ne cherchait pas aussi à désarçonner quelque peu son public, qui pour une partie sans doute risque bien de s'y perdre par moments. En effet, le réalisateur est réputé pour ne pas livrer toutes les clefs de son récit aux spectateurs, comme en 2010 avec Inception par exemple, rappelez-vous. Néanmoins, les plus imaginatifs ne manqueront pas d'apprécier le voyage et de se laisser porter par cette vision appliquée de la théorie de la relativité d'Albert Einstein. Gravité, trous de verre et trous noirs, courbure de l'espace temps ou faille temporelle, rien ne vous sera épargné. Vous allez réviser vos cours de physique quantique, soyez prêts! Mais au-delà de ces considérations scientifiques (pas toujours évidentes à vérifier d'ailleurs), Interstellar c'est aussi et surtout un travail remarquable de mise en scène et de direction artistique, un casting exemplaire mené par le duo Matthew McConaughey et Ann Hathaway, sans oublier de formidables seconds rôles, comme Michael Caine, et même la présence de quelques guests, dont Matt Damon. Un ensemble d'une parfaite harmonie, assurant un voyage "interstellaire" fascinant de bout en bout.

Cette version Blu-ray contient, et la chose est aujourd'hui devenue suffisamment rare que pour être soulignée, un second disque (Blu-ray) intégralement dédié aux bonus, le disque du film n'en proposant aucun. On y trouve plus de 3 heures d'extras, avec un retour en détails sur les coulisses du film, les décors, les modèles spatiaux, les effets spéciaux, le casting, les différents lieux et conditions de tournages, sans oublier un module consacrer logiquement à l'aspect scientifique abordé par le film. De quoi prolonger substantiellement l'expérience offerte par Interstellar. Un code UV (Ultra Violet) est également présent dans le boitier Blu-ray.

INTERSTELLAR, disponible le 31.03 en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : Une fois encore Christopher Nolan réussit à nous offrir un divertissement à la fois audacieux et complexe, sachant susciter tout autant notre intérêt que notre imaginaire. Un voyage dimensionnel aux allures de cour magistral de physique quantique, souligné par une direction artistique exemplaire et par un casting irréprochable. Coté technique, comme à son habitude également, WHV nous propose un master Full HD 1080p sans faille. Les contrastes sont splendides, les sombres vertigineux, et la définition en tous points grandiose. On regrettera néanmoins de légers fourmlillement en basse lumière, mais rien de rédhibitoire, soyez rassurés. Les pistes audio impressionnent également avec VO et VF en DTS-HD Master Audio 5.1, une excellente habitude que WHV semble vouloir prendre de plus en plus souvent (ce sera également le cas pour le dernier chapitre de The Hobbit en Blu-ray, que nous vous présenterons très bientôt). Les francophiles ne s'en plaindront bien évidement pas. Un paysage sonore impeccablement détaillé et d'une précision chirurgicale. Ample, dynamique et immersif, comme on l'aime. Doublage FR soigné et convaincant. Pour ce qui est des extras je vous renvois au paragraphe précédent.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire