20 juil. 2015

[Review] PayDay 2 CrimeWave Edition, le test PS4

PAYDAY 2 CRIMEWAVE EDITION | 505Games
Disponible dès à présent sur PS4, XONE et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

The Heist - Dallas, Hoxton, Wolf et Chains – débarquent à Washington DC pour une série de crimes épiques. Le nouveau réseau CRIMENET offre une vaste gamme de contrats dynamiques, et les joueurs sont libres de choisir la nature des contrats qui les intéressent, allant des forfaits relativement rapides à exécuter, tels que des vols de bijouteries ou des kidnapping, à des braquages très complexes nécessitant des plans bien échafaudés pour vider les coffres des plus grandes banques...

Sorti en 2013 sur Playstation 3 et Xbox 360, PayDay 2 avait à cette époque marqué les esprits avec sa "simulation" de braquage, proposant un FPS immersif, imposant aux joueurs de gérer chacune des étapes d'un casse qu'ils pouvaient effectuer en solo ou en coopération via le mode de jeu en ligne. Logiquement donc, à l'heure où les versions remastérisées HD 1080p pullulent sur les consoles de nouvelle génération, PayDay 2 se voit offrir une seconde vie sur Playstation 4 et Xbox One, dans une édition "intégrale" qui plus est, nommée pour l'occasion "CrimeWave Edition". Nous ne reviendrons pas une fois de plus sur l’intérêt d'un tel portage, car si au début cela pouvait sembler marrant (Tomb Raider Definitive Edition, The Last of Us Remastered, etc...), là ça en devient franchement grotesque à force.

Concrètement, qu'y a-t-il de nouveau avec cette "CrimeWave Edition"? Le passage de la licence "PayDay" sur la nouvelle génération de consoles lui offre tout d'abord un nouveau moteur graphique. Si les textures s'affichent à présent en 1080p, il faut bien avouer que l'ensemble manque tout de même grandement de détails et de finesse, ne donnant pas vraiment l'impression d'avoir quitté l'ère PS3/360. Les décors sont on ne peut plus banals et rudimentaires, et les effets loin d'être saisissants. Bref, rien de très flagrant du point de vue technique ou visuel à signaler. On peut par contre signaler la présence d'un contenu exhaustif, incluant ici tous les DLC proposés jusqu'à ce jour, ainsi que les dernières mises à jour, les meilleurs missions, des armes et équipements spécifiques, rien ne manque.

Le nouveau réseau CRIME.NET (base de données mettant les joueurs en relation online, mais proposant aussi des missions solo) offre quant à lui une vaste gamme de contrats, et les joueurs sont libres de choisir la nature des contrats qui les intéressent, allant des forfaits relativement rapides à exécuter, tels que des vols de bijouteries, d'objets de valeurs dans des centres commerciaux ou des kidnapping, à des braquages bien plus complexes, nécessitant des plans murement réfléchis et échafaudés avec minutie pour vider les coffres des plus grandes banques de D.C. par exemple.






Avant de vous lancer dans l'action la plus intense, vous devrez préalablement choisir votre spécialité. Pour ce faire le jeu propose un système de tutoriel vous permettant de "toucher à tout". Vous pourrez ainsi peaufiner votre perso et le diriger vers une spécialisation plutôt qu'une autre. En progressant, les joueurs pourront choisir une des quatre spécialités de la profession : le Cerveau, l’Homme de main, le Spectre, ou le Technicien. Chacun dispose d'une palette de compétences et d’équipements spécifiques qui peuvent être associés pour créer le braqueur de vos rêves.

PayDay 2: CrimeWave Edition propose aussi un tout nouvel arsenal afin de contenter les plus exigeants. Offrant un choix pléthorique de fusils de snipers, de fusils d'assaut, de PDWs et autres mitraillettes compactes, vous devriez y trouver de quoi combler vos envies (et vos besoins). Une fois placées parmi les favoris, il sera possible de modifier ces armes, en modifiant au choix visée, recul, réticules, chargeurs, etc… ce qui aura logiquement une incidence sur leur performance. A coté de ça, d'autres modifications, purement esthétiques celles-là, sont aussi de la partie.

Chaque contrat dispose d’objets spécifiques et achetables, qui peuvent vous aider et faciliter le casse, comme une voiture plus rapide, des plans de l'intérieur, etc... Les braqueurs gagneront aussi de nouveaux équipements rares et puissants en bouclant leurs missions, comme des armes spécifiques, des modifications de masque et une variété d'autres accessoires. Tout ceci dans le but, entre autres, de pouvoir personnaliser votre équipement (masques et armes). Le masque emblématique de PayDay peut en effet désormais être personnalisé grâce à une quasi infinité de combinaisons différentes. Chaque joueur pourra donc peaufiner son look grâce à de nombreux accessoires et vêtements qui feront d'eux des braqueurs vraiment uniques.

VERDICT
Après avoir conquis les joueurs sur PS3 et Xbox 360, PayDay 2 revient dans une version "CrimeWave Edition" pour tenter de séduire aussi les joueurs sur PS4 et One. Une chose est certaine, cette "CrimeWave Edition" propose en tous les cas un contenu exhaustif, avec non seulement le jeu original bien sûr, rehaussé pour l'occasion d'une résolution 1080p, mais inclus également tous les DLC et mises à jour proposés jusqu'à présent. Cela est-il suffisant me demanderez vous? Et bien non malheureusement. Plutôt moche en comparaison avec d'autres titres "remastered" sur PS4, il est bien difficile de valider cette "CrimeWave Edition", visuellement tout du moins. Les joueurs n'y ayant jamais gouté pourront sans doute profiter d'un contenu relativement copieux, certes, auquel il faut ajouter quelques modifications et ajouts bien venus, mais cela est loin de justifier ce passage sur PS4 et Xbox One. De plus, la difficulté de certaines missions rend le jeu parfois franchement galère (essentiellement en solo), et terminera d'achever les moins conquis d'entre nous. Contrairement à d'autres, PayDay 2 a donc relativement mal vieilli et ne s'adressera, je le crains, qu'aux invétérés désireux de replonger dans l'enfer des braquages, aux commandes d'une DualShock 4 cette fois.

0 commentaires:

Publier un commentaire