16 mars 2016

[Review] HITMAN, le test PS4

HITMAN | SquareEnix
Disponible dès à présent sur PS4, XB1 et PC -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Il existe un monde au-delà du nôtre. Au-delà des nations, de la justice, de l’éthique. Ce monde ne dort jamais. Il se trouve partout. Une fois que vous y entrez, il n'y a pas de retour possible. Bienvenue dans le monde des assassins. Vous êtes l’agent 47, le tueur à gages ultime...

La série Hitman a su se tailler une solide réputation auprès des joueurs avec le temps. Mais le dernier opus paru, Hitman: Absolution (voir notre test de la version PS3), sur PS3 et 360 en 2012, avait pourtant essuyé pas mal de critiques de la part de la communauté. Square Enix se devait donc de redresser la barre et de proposer une version parfaitement aboutie de la l'agent 47 pour son arrivée sur la nouvelle génération.

Qui dit nouvelle génération dit aussi nouveau concept, puisque la saga sera cette fois déclinée au format épisodique, très à la mode actuellement (Final Fantasy VII Remake sera d'ailleurs lui aussi proposé sous cette forme sur PS4). C'est à dire que vous n'accéderez pas directement à l’entièreté de l'aventure au moment du lancement du jeu. Les chapitres viendront s'ajouter mois après mois, jusqu'à former l'intégralité du récit. Nous reviendrons sur le planning de sortie de ces "épisodes" plus tard dans ce test. Pour le moment, seuls le prologue et le chapitre parisien sont accessibles. Notre test se focalisera donc sur ces deux moments, en attendant la suite qui viendra, ou non, modifier notre note plus tard.

Une chose est certaine en tous cas avec ce nouvel Hitman, la mise en scène se veut particulièrement soignée et plus que jamais crédible. Ceci pour offrir aux joueurs une expérience de jeu la plus immersive et réaliste possible. La possibilité de pouvoir prendre l'apparence de quasiment tous les personnages dont vous croiserez la route est assurément un atout majeur. Ceci pouvant vous permettre de vous faufiler dans certains lieux très bien gardés. Mais les approches sont bien entendu multiples, avec le déguisement, je viens d'en parler, mais aussi bien d'autres options s'offrant à vous. Vous pourrez par exemple empoisonner vos victimes, les éliminer en utilisant l’environnement à votre disposition (explosion, chute, etc...), vous pourrez aussi opter pour une méthode plus brutale, à votre guise. Attention tout de même que cette dernière sera logiquement la moins discrète, et donc compliquera grandement votre fuite ou votre extraction une fois la cible éliminée.


Une approche agressive n'est certainement pas la plus judicieuse (même si l'armement à notre disposition est ici relativement confortable). D'abord parce qu'elle enlève tout l’intérêt de l'infiltration que nous offre Hitman, et puis parce que la résistance de notre agent aux balles est ici bien moins importante que précédemment. L'agent 47 succombant très rapidement aux tires ennemis. Mieux vaut alors n'opter pour la force qu'en ultime recours. Et puis, une fois les gardes en alerte, il sera par la suite bien plus compliqué de mettre en place une stratégie furtive. Retenez vous donc au maximum d'employer la force et favorisez davantage les éliminations discrètes, voir abstenez vous totalement de tuer (sauf votre cible bien sûr). Certains défis vous y encouragent d'ailleurs.

Coté ambiance Hitman soigne particulièrement les choses, avec tout d'abord une esthétique plaisante, souvent très agréable même, plongeant le joueur au coeur de décors splendides, comme ceux que nous propose par exemple le niveau à Paris. D'autres moments sont par contre moins gracieux. Le jeu alternant l'excellent et le plus commun. Notre agent 47 bénéficie quant à lui de mouvements crédibles, et d'une vraie liberté d'action, même si on aimerait en avoir encore davantage parfois. On peut se mettre à croupi, se plaquer contre un mur, passer d'une cache à une autre, distraire quelqu'un en détournant son attention, etc... mais on a malgré tout le sentiment d'être encore trop limité à certains moments. Les approches sont elles aussi variées, avec des opportunités que le joueur pourra choisir de suivre ou non, et une réelle autonomie dans la manière d'assassiner sa cible, tout comme de fuir les lieux du crime d'ailleurs. L'IA n'est pas toujours très futée par contre, que ce soit face à vous ou lors de la découverte d'un corps, d'une arme ou d'un objet incriminant. Ne laissez jamais trainer un corps quand vous le pouvez. Pensez à le faire disparaitre dans une des nombreuses caches disponibles. Idem pour vos armes, vos tenues etc... Dans le cas contraire, vous risqueriez de déclencher une alerte. Bien que ce ne soit pas systématique, sauf lors de la découverte d'un corps.



Je vous parlais plus haut de l'ambiance dans Hitman. Une chose est ici plutôt surprenante, ce titre est le premier de la saga à ne pas bénéficier d'un doublage FR. L'intégralité du titre est donc en VO (anglais) sous titrée. Les textes et les menus sont quant à eux bien en français. Un choix qui reste étonnant malgré tout, et qui en décevra sans doute certains. Sachez que pour ma part cela ne m'a aucunement dérangé, même s'il est vrai qu'un doublage FR est souvent un plus appréciable. La B.O. est quant à elle soignée et participe efficacement à l'immersion du joueur.

Coté durée de vie, il est encore un peu tot pour se prononcer. Cependant, les premiers niveaux semblent offrir suffisamment de replay value que pour espérer un ensemble relativement copieux et nourrissant. A vérifier sur la durée. On notera aussi le présence de nombreux défis ainsi que de missions hebdomadaires qui devraient satisfaire les boulimiques de l'agent 47. On regrettera par contre qu'aucun trophée Platine ne soit ici présent. Chaque lieu dispose par contre de sa propre liste de trophées.

Je vous en parlais lors de mon introduction, voici donc ci-dessous ce que nous appellerons le calendrier des mises à jour pour Hitman. Sachez que plusieurs formules sont disponibles au lancement via le PSN, Xbox Live ou Steam. Vous pourrez par exemple vous offrir un ticket pour l'intégrale (et ainsi télécharger toutes les extensions au fur et à mesure) comme inclus dans l'édition collector vendue en magasins, ou alors opter pour des missions à la carte et uniquement télécharger les lieux qui vous intéressent. Attention qu'en faisant ainsi, le jeu vous reviendra au final plus cher si vous décidez de tout télécharger.

Dès à présent disponible (11 mars 2016) : Pack d'intro comprenant le prologue et les missions se déroulant à Paris.
Avril 2016 : Sortie des missions se déroulant à Sapienza en Italie.
Mai 2016 : Sortie des missions se déroulant à Marrakech au Maroc.
Jusque fin 2016 : Mise à jours mensuelles comprenant notamment trois nouvelles destinations : la Thaïlande, les Etats-Unis et le Japon.


Par ailleurs, toutes les semaines entre chaque mise à jour mensuelle, des événements temporaires et des contenus bonus seront proposés aux joueurs
.


VERDICT
Le retour de l'agent 47 et de ce Hitman New Gen est au final une bonne nouvelle. L'aventure nous permet de vivre de belles sensations, de réellement construire une approche personnelle, de refaire les missions sous divers angles si on le souhaite, et tout cela en profitant d'un excellent confort en terme de gameplay. On regrettera un peu que l'IA ne soit pas véritablement très futée, et que le jeu montre également vite ses limites en terme de liberté d'action. Le choix du format épisodique reste lui aussi discutable. Il faudra en juger sur la durée. Quoiqu'il en soit, on ne peut que saluer le plaisir de jeu, la très belle esthétique générale (PS4), et les divers ajouts prolongeant substantiellement la durée de vie. Nous ne manquerons d'ailleurs pas de modifier la note si les prochaines mises à jour devaient le justifier (en bien comme en mal).

0 commentaires:

Publier un commentaire