6 déc. 2016

[Review] Suicide Squad, le test Blu-ray 2D/3D

C'est tellement jouissif d'être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu'invincible, l'agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu'aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s'embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu'au moment où ils comprennent qu'ils ont été sacrifiés...

Le concept est plutot innovant, proposant non pas des héros pour sauver le monde cette fois, mais bien de mettre en avant un groupe de vilains, tous aussi peu fréquentables les uns que les autres. Si l'idée attise au moins notre intérêt, dans les faits il faut bien reconnaitre que tout cela fait un peu léger, peu aider qui plus est par un scénario pas vraiment inspiré. Vers la fin du film on comprend néanmoins que tout ceci est une fois encore un préambule au futur "League of Justice" qui mettra lui en lumière une vraie brochette de héros (Batman, Superman, Flash, Aquaman etc...). En attendant, c'est avec les raclure de Gotham que nous devons composer. Sans véritablement s'ennuyer, on passe ici surtout son temps à constater que tout ceci n'a rien de vraiment divertissant, ponctué de quelques sourires malgré tout, grâce à la bêtise ambiante.

Focus sur la version Blu-ray 3D
L'ensemble se montre ici relativement convenu, avec un joli relief général et une profondeur de champ appréciable, mais au final assez peu d'effet de jaillissement ont été constatés. Un master 3D plutot sage donc, mais néanmoins soigné qui étoffe le spectacle sans le déservir. A noter que seule le version cinéma est disponible en 3D.

SUICIDE SQUAD, disponible dès à présent en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : A prendre au quatrième degré, Suicide Squad va sans doute un peu trop loin dans le ridicule que pour réussir à captiver vraiment son public. On comprend cela dit que tout cela n'est une fois encore qu'un prétexte pour nous préparer à la suite, avec un personnage du Joker attisant déjà notre curiosité. Coté technique, on ne peut pas vraiment reprocher ici de gros défauts au master 1080p, que ce soit en 2D ou en 3D d'ailleurs. Les versions cinéma ou "extended" offrent elles aussi une image affutée, aux contrastes soignés et à la définition étincelante. Du coté des pistes audio, si toutes les VO sont ici proposées en Dolby Atmos, absolument fracassantes, en VF par contre, seul les versions cinéma et 3D profitent de ce traitement. La version "extended" (+10 minutes) doit quant à elle se contenter d'un Dolby Digital 5.1 plus commun. Doublage FR plaisant, mais VO nettement plus immersive et convaincante. Pour ce qui est des extras, vous trouverez sur le disque 2D de la version cinéma divers modules making of revenant sur les coulisses de la production (casting, personnages, armes, adaptation etc...), sans oublier un code Ultra Violet dans le boitier Blu-ray. A noter que la version Blu-ray 3D + version longue est présentée dans un joli boitier steelbook (à découvrir sur notre page Instagram).
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire