21 mars 2017

[Review] Horizon Zero Dawn, le test PS4

HORIZON ZERO DAWN - Disponible dès à présent exclusivement sur PS4.
Test effectué à partir d'une version commerciale.

Dans un futur lointain, les machines parcourent la Terre et les humains ne sont plus l’espèce dominante. Une jeune chasseuse nommée Aloy se lance alors dans un périple en quête de sa destinée. Bannie de sa tribu à la naissance, Aloy a appris à exploiter son agilité, son ingéniosité et sa maîtrise du tir à l'arc pour chasser les machines, se défendre contre les tribus rivales et survivre dans ce monde sauvage impitoyable...

Vous vous demandez sans doute pourquoi nous n'avons pas publié notre test de Horizon Zero Dawn plus tôt ? Alors que la majorité des médias JV avait reçu le jeu (version kit presse) avant la sortie et avait pu publier leurs articles juste après la levé de l'embargo le lundi 20 février, nous avons du quant à nous attendre. La raison en est toute simple, nous n'avions tout simplement pas reçu d'exemplaire review de la part de Playstation. Ca arrive, malheureusement, même si, pour une sortie de cette envergure, il est néanmoins regrettable que le service presse de la marque ai "oublié" notre média. Du coup, nous avons du attendre un peu plus que les autres et logiquement retarder la publication de notre test. C'est finalement à la sortie du jeu début mars, que Playstation nous a (enfin) envoyé notre exemplaire de test (accompagné au passage d'un joli concours pour se faire pardonner). Vous connaissez à présent la raison du pourquoi nous publions seulement maintenant notre avis sur l'exclu PS4 du moment. Désolé donc chers lecteurs pour ce retard, indépendant de notre volonté vous l'aurez compris.

PS4 Pro ou PS4 Standard? - La première chose qui frappe aux yeux quand on se lance dans l'aventure, c'est indéniablement le rendu visuel, splendide, de Horizon Zero Dawn. Les équipes de Guerrilla ont ici fait un travail remarquable d'optimisation en exploitant probablement 100% des ressources de la machine. Le jeu est d'ailleurs une grande réussite visuelle sur la PS4 classique et la PS4 Pro. Inutile donc de se sentir dans l'obligation d'acheter une version Pro de la console de Sony pour profiter pleinement de l'expérience. Vous en profiterez très bien aussi sur la PS4 standard (quelques effets en moins, et un léger manque de fluidité par moments, mais sans aucune conséquence).

Du coup, à cause du décalage dans la mise en ligne de notre test, j'avoue que je n'ai pas pu m’empêcher de lire les avis de certains confrères avant la sortie du jeu. Et si dans l'ensemble les avis furent plutôt unanimes, on retrouvait pourtant ci et là certaines critiques redondantes, comme le manque d'expression des visages, choses que je confirme aussi, avec cet effet de visage "poupée barbie" en plastique, que l'on peut constater régulièrement (encore plus flagrant lors des séquences sous la pluie). Parmi les reproches également souvent formulés, j'ai aussi pu lire que le jeu proposait un scénario à l'écriture assez fade. De ce point de vue là, le jeu manque en effet de rythme et certains passages paraissent inutilement longs, alors qu'on ne demande qu'à progresser. On peut par contre souligner le coté "scénarisé" des missions secondaires, nous rappelant, il est vrai, dans cet aspect en tous cas, The Witcher III qui avait su parfaitement gérer cela lui aussi. Enfin, une chose que je ne partage pas avec un certain nombre, c'est le coté "attachant" de l’héroïne. Aloy me fait souvent penser à Lara Croft (dans les deux derniers chapitres de la saga rebirth tout spécialement), et cela sonne un peu réchauffé par moments.

Coté gameplay, très clairement, le jeu ne souffre d'aucun défaut majeur. On se familiarise rapidement avec les commandes, et maitriser les différents mécanismes de traque et de chasse se fait progressivement. Chacun y trouvera son compte, en préférant pour certains davantage développer l'attaque à l'arc, dresser des pièges, se la jouer plus discret en attirant ses proies et en les éliminant dans les hautes herbes, ou encore préférer la confrontation directe pour les plus audacieux. Attention néanmoins qu'une approche réfléchie des combats est ici vivement conseillée, surtout face aux machines les plus dangereuses ou imposantes. Attaquer de front n'est assurément pas la bonne tactique à prévoir. Repérer les points faibles et s'en servir est souvent bien plus judicieux (et vous fera aussi gagner un temps précieux). Si vous êtes du genre bourrins vous n'allez sans doute pas aimer, mais vous n'aurez pas le choix. Surtout qu'une proie peut facilement en cacher d'autres. Les combats contre les machines sont dans ce sens à chaque fois, ou presque, un recommencement, où vous devrez mettre en place une stratégie, la plus efficace possible. Surtout face aux plus gros car s'ils vous repèrent vous n'en mènerez pas large en cas d'affrontement direct. Les combats contre les humains (et oui, il n'y a pas que des machines dans Horizon Zero Dawn), sont par contre bien moins intéressants en terme de stratégie. Il est cela dit possible, contrairement aux machines, de les tuer d'une flèche en pleine tête à distance.

Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas au l'occasion d'explorer un monde ouvert à ce point fascinant. Vaste, sauvage, varié, mystérieux et intriguant, vous pourrez sans aucun problème y passer des heures rien qu'en exploration et collecte de ressources. J'en parlais un peu plus haut déjà, de ce coté là, Horizon Zero Dawn a plus d'un point en commun avec d'autres jeux du genre, tel The Witcher III par exemple, incontestablement un modèle en la matière, mais aussi très souvent avec la licence FarCry, et son épisode préhistorique Far Cry Primal tout particulièrement. Sujet commun, avec ici aussi un retour à l'état primitif pour la race humaine (sans les complications de langage cela dit). Les joueurs ayant joué au titre d'Ubisoft comprendront assurément le parallèle entre les deux jeux, et pas qu'en terme d'ambiance d'ailleurs (menus, gestion etc...), puisque vous pourrez ici également "dompter" certaines créatures pour qu'elles deviennent ensuite votre compagnon. 

Les opportunités sont ici nombreuses, et vous aurez toujours quelque chose à faire dans Horizon Zero Dawn, dirigé par votre radar/GPS. Un simple passage par le menu des missions et vous pourrez choisir d'activer le guidage de la quête principale ou d'une des nombreuses quêtes secondaires à disposition, parmi celles que vous aurez accepté. Le jeu ne laisse pas grande place à l'exploration pure dans ces cas là, mais rien ne vous empêche bien sûr de suivre votre propre route d'explorateur avant de revenir vers la piste tracée par l'une des missions disponibles. Libre à vous d'arpenter librement le vaste monde d'Horizon Zero Dawn. Justement, le monde créé par Guerrilla est un modèle du genre, aussi vaste que vivant, et devrait vous émerveiller constamment, à bien des égares. Cependant, la répétition de certaines actions à mener, ou des mécanismes à mettre en place, pourra je pense en lasser certains sur la durée. Le bestiaire n'est au final pas non plus hyper varié, souvent lié et certaines zones spécifiques, même si la possibilité de diversifier ses approches/captures offrira aux joueurs suffisamment d'options, tout en privilégiant toujours la discrétion bien sûr.

Un mot encore sur la dimensions RPG, limitée mais suffisante cependant, qui proposera d'étoffer vos aptitudes de chasses, de combat, de santé, de furtivité etc... en distribuant des points de compétence. Ces derniers se récupèrent en montant de niveau ou en remplissant certains quêtes spécifiques. Votre inventaire est ici limité et vous devrez le gérer au mieux pour ne pas vous retrouver fréquemment en manque de place. Fabriquer des potions, des pièges, des munitions, ou encore augmenter vos capacités de stockage, seront quelques unes des possibilités, sans oublier d'aller régulièrement revendre vos items rares auprès des marchants. 

Je terminerais par un mot sur l'histoire en elle-même. Sans vous en dévoiler plus que nécessaire, je dirais que le récit se montre relativement prévisible. Malgré ça les choses fonctionnent et le jeu a au moins le mérite de proposer un final digne de ce nom. On nous livre par contre bien souvent certaines "révélations" alors qu'on avait deviné la chose depuis longtemps.

VERDICT
Pari réussi pour Guerrilla qui signe ici sans le moindre doute sa meilleure réalisation. Sans être irréprochable dans tous les domaines, Horizon Zero Dawn propose néanmoins une aventure passionnante, riche et variée, servie qui plus est dans un écrin magistral. Offrant un monde ouvert vaste, détaillé, vivant et surtout splendide du bout en bout, c'est un réel plaisir de visiter ces lieux et de prendre part aux nombreuses missions qui nous sont proposées. On regrettera cependant une trame scénaristique décousue (même si l'épilogue se montre convaincant), une héroïne qui divise, des combats techniques contre certaines machines mais sans grand intérêt contre les humains, et puis un sentiment de déjà-vu ailleurs (gameplay, gestion, environnements) qui n'apporte du coup pas vraiment le petit plus à cette nouvelle licence pour en faire une légende. Impossible malgré tout de ne pas vous conseiller Horizon Zero Dawn si vous posséder une PS4 (modèle standard ou version Pro), qui s'impose comme l'une des meilleures exclus de ce début d'année 2017.

0 commentaires:

Publier un commentaire