18 juil. 2017

[Review] Master X Master, le test PC

Qu'est ce que Master X Master (MxM pour les intimes) me demanderez-vous? Et bien pour résumer les choses, prenez un casting de héros issu des principales licences NCSoft (Blade & Soul, Lineage, Aion, Guild Wars, Wildstar), intégrez-les à un MOBA versant à la fois dans le PvP et le PvE, et vous obtenez la dernière licence free-to-play à la mode.

Le jeu repose sur le principe du Tag Team : vous contrôlez deux personnages à la fois en mode PvE et PvP. Il suffit d’appuyer sur la touche tab pour alterner entre les deux personnages. Les combinaisons possibles entre les capacités des deux personnages ouvrent la voie à des stratégies personnelles intéressantes. Un héros se chargera d’étourdir votre adversaire tandis que son remplaçant en profitera pour lui asséner un coup puissant derrière. Mieux encore, leurs deux barres de vie sont indépendantes et permettent ainsi de switcher au moment le plus critique sur son second afin de tranquillement régénérer la santé du premier. Des actions combinées qui indéniablement font ici toute la différence.

Assez linéaire, on sent toutefois que NCSoft compte beaucoup sur le volet JcE pour démarquer le jeu de sa rude concurrence. Les mêmes mécanismes sont à l’œuvre avec le système de tag team autorisant par exemple à se la jouer tank et DPS en fonction de la situation. Si les premiers paliers de difficultés sont extrêmement faciles à nettoyer, il en va tout autrement lorsqu’il s’agit de viser le rang S, Graal nécessaire au déverrouillage des versions supérieures de chaque instance.

Outre la difficulté plus élevée, on y récolte aussi bien plus d’expérience et d’objets précieux. Monnaie à utiliser auprès des marchands du hub central, équipement de qualité supérieur, contrairement à la partie PvP, le PvE de MxM dispose d’une progression permanente au cours de laquelle vos personnages gagneront en puissance.



Dans son approche MOBA multifacette, le PvP de MxM se décompose en deux modes de jeu : une arène en 3v3 et un mode plus classique composé de lanes et de bases opposées. Le mode arène est sans doute celui qui aura le plus retenu notre attention du fait de la nature condensée et nerveuse de ses rencontre limitées à 5 minutes. Trois joueurs aux contrôles de deux personnages, une carte fermée dotée de quelques reliefs et éléments de décor pour se planquer et en avant pour le massacre en Team Deatchmatch. Simple et efficace. L’autre versant du PvP, le mode Titan, semble tout droit être inspiré par un certain Heroes of The Storm. Le joueur se retrouve en équipe de 5 joueurs sur une carte miroir composée de lanes, d’une jungle et de bases à capturer. À chaque unité éliminée ou objectifs secondaire capturés, la jauge de points de votre équipe augmente. Une fois arrivé à 100%, vous êtes aptes à invoquer un immense Titan qui foncera tout droit vers la base ennemie pour y semer la pagaille.

Côté évolution du personnage, on passera par le HUB central, sorte de base spatiale truffée de marchands de tout poil pour dépenser notre monnaie acquise en jeu dans divers améliorations d’armes et skins pour les personnages. Chaque session de PvP et de PvE nous récompense avec des loot aléatoires tels que des runes ou des matériaux d’artisanat. Nos armes peuvent ainsi être mise à niveau et nos personnages équipés de runes de différentes qualités utilisées pour améliorer leur statistiques en parties classées. Du classique dans le monde du free-to-play.


Mention spéciale pour terminer ce test au très joli press kit que nous a envoyé NCSoft afin de réaliser cet article. Un objet limité à 250 exemplaires dans le monde, qui célèbre au passage également les 20 ans de l'éditeur. Pour le découvrir en images, rendez-vous sur notre galerie Instagram.

Master X Master est dès à présent disponible au format free-to-play, exclusivement sur PC.

Notre avis:
Master X Master veut être pour NCSoft le moyen de se faire un nom dans la très convoitée et concurrentiel sphère du MOBA sur PC. Et le défi est de taille. Réussir à se tailler une réputation au beau milieu des ténors du genre, tel que la référence League of Legends que tout le monde connait. En jouant la carte de l’originalité avec son volet PvE, le fait d’alterner entre deux héros sur le terrain ou encore ses modes de jeu en dehors des sentiers battus, Master X Master a pour lui de beaux arguments, avec lesquels le studio coréen compte bien attirer un public en quête d'originalité, peut-être blasé par les habituels codes en la matière. C'est en tous les cas le mal qu'on lui souhaite, notre test nous ayant quant à lui convaincu.
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire