18 août 2017

[Review] Sonic Mania, le test PS4

Dès à présent disponible sur Playstation 4, Xbox One et Nintendo Switch, Sonic Mania aura su cultiver le mystère et faire grandir en nous l'impatience que seuls les AAA parviennent en général à susciter. Pourtant, et ce même s'il ne pèse pas très lourd (moins de 300Mo), Sonic Mania se hisse facilement parmi le top 10 des jeux les plus attendus de l'année.

Misant sur la vague actuelle du jeux vidéo nostalgique et des retrogameurs qui explosent, Sonic Mania nous invite à redécouvrir Sonic tel qu'il fut présenter à l'origine, quand la mascotte de Sega vu le jour sur Megadrive au début des années 90.

A l'heure où la majorité des licences renaissent en version Remastered HD etc... Sega fait ici la pari un peu fou de ne quasi rien changer à son modèle de base, et à nous le vendre qui plus est sur les consoles de dernière génération. Sonic Mania sur PS4 (Pro), il faut bien reconnaitre que ça pique tout de même un peu aux yeux durant les premières minutes. On peut en effet sans problème compter à l'écran tous les pixels qui composent le célèbre hérisson et les arrières plans. Car je le répète encore une fois, il ne s’agit pas d'une version lissée ou actualisée du jeu d'origine, mais bien pixel pour pixel du même personnage qui était présent sur Megadrive. Et chacun des niveaux du jeu le sont également. Un choix artistique voulu et assumé, qui fait clairement toute la différence.


L'absence de textures HD, de décors revisités etc... auraient pu nuire au projet Sonic Mania. Et bien au final il n'en est rien, que du contraire suis-je même tenté d'écrire. Sans toucher aux graphismes, Sega réussi néanmoins à moderniser son œuvre, en revisitant la trame tout d'abord (nouveaux boss et nouveaux stages), en venant prolonger certains niveaux ou en les modifiant subtilement, en y ajoutant des bonus (tous les stages 3D sont ici accessibles via les anneaux géants et les points de passage dans chaque niveau), en nous autorisant à les parcourir avec d'autres personnages que Sonic lui-même pour, dans certains cas, une quasi relecture de certains stages, en changeant les boss, en proposant de nouveaux environnements et mouvements issus d'autres jeux Sonic (Sonic CD et Sonic & Knukkles par exemple), et en venant débloquer des modes "Contre la Montre" et "Compétition" afin de diversifier encore notre approche de la licence, en solo ou en duo (écran partagé).

Une évidente relecture, mais un chalenge resté quant à lui intact. Sonic Mania ressemble trait pour trait à l'original, que ce soit le premier Sonic ou les autres versions dont il s'inspire. Pourtant, ci et là de nouveaux pièges ont été placés pour venir perturber la quiétude des joueurs les plus familiers avec les différents parcours, obligeant du coup à être perpétuellement sur ses gardes. Une approche assurément vicieuse mais qui booste aussi considérablement l’intérêt.


Vous pensiez connaitre chacun des niveaux de Sonic par coeur? La sortie de Sonic Mania est pourtant l'occasion pour Sega de redistribuer les cartes, en proposant de chambouler tous nos repères. Aborder par exemple un niveau avec Knukkles au lieu de le faire avec Sonic offrira des opportunités inédites d'exploration. Vous pourrez grimper, planer et briser des blocs pour visiter des parties de niveaux inaccessibles avec le hérisson. Ceci vous incitant donc à explorer toujours plus chacune des différentes zones.

Comme je vous en parlais plus haut, de nouveaux boss mais aussi de nouveaux niveaux font ici leur apparition. Une intégration parfaite de ces "inédits", respectant les codes d'origine, qui finissent même par vous faire douter parfois... Ce passage était-il présent dans le jeu d'origine? Preuve que le travail effectué par les développeurs sur ce titre a été fait dans le respect de l’œuvre originale.

Des stages bonus (parmi lesquels de vrais inédits) sont également inclus, vous permettant de collecter - en poursuivant les UFO - les très convoitées émeraudes du chaos (qui débloqueront la "vraie fin" si vous parvenez à toutes les rassembler) ; ou encore les biens connus "Get the blue spheres" que nous avions découvert dans Sonic 3, où vous progressez sur un damier afin d'y collecter toutes les boules bleues ainsi que les anneaux présents. Vous accéderez aux premiers via des anneaux géants cachés dans les différentes zones, et aux seconds via les points de passage activés dans les niveaux.


Les musiques ont également été conservées, bien que légèrement modifiées pour certaines d'entre elles. Impossible cependant de ne pas vibrer à l'écoute de la plupart. Il est à présent possible de sauvegarder votre progression au terme d'une zone (une fois tous les actes de cette dernière complétés (une sauvegarde automatique est ici activée par défaut). Ceux qui trouvaient le jeu original sur Megadrive "difficile", pourront donc maintenant reprendre leur progression là où ils auront abandonné leurs dernières vies. Cela dit, vous pourrez via le menu de gestion des sauvegardes activer le mode "sans sauvegarde". Grâce à ce dernier vous accéderez à divers extras débloqués dans les stages bonus.

Notre avis:
Vous pensiez connaitre par coeur la licence Sonic? Préparez vous à remettre en cause bon nombre de vos certitudes. Sonic Mania revisite la licence culte de Sega en revenant à ses origines (les années 90) et en y apportant tout ce que nous ne pouvions faire sur Megadrive. Nouveaux stages, nouveaux boss, nouveaux personnages jouables, bonus divers, trophées etc... Plus qu'un simple hommage à la mascotte de Sega, Sonic Mania fait revivre la licence pour que tous les joueurs, nostalgiques en tête, puissent à nouveaux vibrer en compagnie du hérisson le plus rapide de l'histoire. Préparez vous à être surpris (et séduits)!
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire