22 sept. 2017

[Review] Destiny 2, le test PS4

La dernière cité sur Terre n'a pas résisté au terrible assaut de la Légion Rouge et de son imposant commandant, Ghaul, privant les Gardiens de leur pouvoir et forçant les survivants à fuir. Partez explorer des mondes mystérieux et inconnus de notre système solaire pour amasser des armes inédites et apprendre de nouvelles techniques de combat. Réunissez les héros de l'humanité et faites front commun pour vaincre la Légion Rrouge, défier Ghaul et reconquérir votre foyer...

Trois ans jour pour jour après la sortie du premier, Activision nous propose, sans grande surprise d'ailleurs au regard du succès rencontré par l'opus initial auprès des fans, une suite avec Destiny 2. Mais après quantité de DLC et mises à jour ayant considérablement, et en profondeur il faut bien l'avouer, modifié l'expérience de base offerte par Destiny premier du nom, que peut bien avoir encore à nous raconter cette suite?

Proposant une mise à zéro totale grâce à un effet de manche scénaristique aussi facile qu'efficace (voir synopsis plus haut), ceci afin de pouvoir justifier la perte de tout votre équipement si chèrement acquis au fil des centaines d'heures passées en compagnie du premier opus, Destiny 2 reprend alors très exactement la recette de son prédécesseur et nous la ressert sans le moindre complexe, en plus grand, plus vaste et plus beau. C'est de toutes manières bien connu, les fans sont les être les plus crédules et les plus aveugles qui soit. N'ayant pas été un adepte intensif de Destiny (lui ayant largement préféré The Division à l'époque), j'aborde donc cette suite de la même manière que je l'avais fait lors de ma découverte du premier, à savoir jeune novice dans un univers inconnu cherchant son chemin (ainsi que quelques loots intéressants tant qu'à faire, au passage).

Dès le départ on se rend en effet vite compte que le jeu ne s'adresse pas aux déçus de la première heure mais bel et bien aux fans. Un choix assumé par Activision on l'imagine, qui fait donc ici le pari de consolider sa communauté sans tenter d'y attirer de nouvelles recrues. L'avenir nous dira si ce choix était le plus judicieux... A suivre donc.

Dans les faits, vous allez commencé une nouvelle fois par choisir votre classe (parmi les trois proposées) et débuter votre aventure tout en bas de l'échelle, avant de progresser, combat après combat, en solo ou à plusieurs, dans un mode Histoire plus charnu et intéressant tout de même que celui du premier (qui était même quasi invisible soyons francs), qui ne m'avait pas vraiment passionné je dois bien l'avouer (voir notre test de Destiny sur PS4). Pas de grandes innovations coté gameplay à signaler non plus, le jeu semblant être une continuité parfaite de ce qu'était Destiny, un FPS MMORPG de Science-Fiction, misant tout sur le pouvoir du loot aléatoire pour motiver ses troupes, essentiellement en multi-joueurs bien sûr.

Car tenter de jouer à Destiny 2 (comme cela était également le cas avec Destiny d'ailleurs, voire même encore plus sans doute) en solo, même si la chose n'est pas en soi impossible (avec ici sans doute plus de possibilités encore pour y parvenir), est néanmoins fortement déconseillé, le jeu n'ayant pas été pensé pour être abordé de cette manière. Toute l'essence de ce jeu venant justement de sa communauté, ne pas le faire à plusieurs c'est clairement passer à coté du sujet. Assurez-vous donc bien que vous ayez des amis prêts à vous suivre avant de vous lancer, ou alors optez pour le matchmaking, moins convivial mais néanmoins utile à défaut de mieux.

Destiny 2 vous offrira alors quelques moments épiques, soulignés par une direction artistique souvent grandiose, assument pleinement son coté blockbuster vidéoludique, auquel Activision est généralement abonné. Le titre est ainsi construit que même s'il se montre souvent frustrant (voir difficile par moments), on ne peut s’empêcher d'y revenir pour tenter de progresser encore et encore et de décrocher l'objet rare qui fera toute la différence.


Vaste à parcourir, le monde de Destiny 2 se révèle bien plus étendu que ne l'était, de base, celui de son prédécesseur. Vous aurez donc ici de quoi faire et surtout de quoi garantir un joli quota d'heures de jeu à votre compteur. Les amoureux du loot seront évidement une fois encore aux anges, avec plus que jamais quantité d'armes et d'objets à décrocher, avec là aussi les mêmes effets indésirables que dans le premier... (frustration extrême!!)

Enfin, visuellement (nous avons testé Destiny 2 sur une Playstation 4 Pro), il est bien difficile de ne pas être séduit par l'ambiance et le rendu soigné de ce seconde opus. Malgré quelques ratés au démarrage, du à des serveurs malmenés, on trouve ensuite progressivement sa place et les choses semblent à présent être totalement rentrées dans l'ordre. Pourvu que cela dur.

Notre avis:
Indéniablement, Destiny 2 n'a pas été conçu pour attirer à lui de nouveaux joueurs mais bien pour consolider la communauté déjà en place, et très active, autour de la licence. Reprenant bon nombre d'éléments issus de son prédécesseur (menus, gameplay, classes, diversité de missions, etc...), cette suite se veut avant toute chose "confortable" pour les habitués. Heureusement, on peut aussi constater que l'éditeur a tenu compte des reproches formulés et donc que l'aspect scénaristique est ici bien plus présent, avec une histoire plus travaillée et surtout une direction artistique souvent remarquable. Destiny 2, tout comme le premier d'ailleurs, c'est aussi et avant tout un MMORPG taillé pour le multi-joueurs et le loot à profusion. Qui sera à nouveau le véritable moteur du jeu à n'en pas douter. Par contre, difficile d'admettre l'absence de véritable prise de risque ou de nouveautés en terme de classes, de doctrines ou même d'ennemis. Le jeu ne proposant à ce niveau là rien d’innovant et c'est particulièrement dommage.
7/10

0 commentaires:

Publier un commentaire