21 sept. 2017

[Review] WRC 7, le test PS4

WRC 7 emmène le joueur aux quatre coins du monde grâce aux 13 rallyes du Championnat du Monde, disputés dans 15 pays sur 4 continents. Les joueurs pourront sélectionner leur pilote préféré et tester leur conduite sur des parcours difficiles et techniques. De la neige, du gravier, de l’asphalte, de la boue… chaque rallye pose un défi unique aux pilotes sur des routes qui sont encore plus étroites, plus longues, plus dangereuses et plus réalistes...

La licence WRC fait partie des titres que l'on attend forcément de voir arriver chaque année si on est un amateur de courses/rallye. Pourtant cette version 2017 a cette fois de sérieux rivaux dans le rétroviseur, avec tout d'abord Dirt 4 (voir notre test de la version PS4) sorti plus tot cette saison, et puis aussi la venue prochaine de Gran Turismo Sport, Project Cars 2 ou encore Forza 7. Du coup, se démarquer de la concurrence sera, cette année plus que jamais sans doute, un vrai défi pour la licence officielle WRC sur Playstation 4, Xbox One et PC.

Nous allons donc décrypter ce qu'à dans le ventre le seul jeu possédant la licence officielle de la FIA World Rally Championship (WRC), afin peut-être de vous aider à faire votre choix si vous hésitiez encore. L'éditeur nous annonçant, après "plus d’un million de jeux de la licence WRC écoulés ces deux dernières années", un septième opus encore plus extrême et encore plus réaliste que ses prédécesseurs. C'est ce que nous avons tenté de vérifier pour vous (test effectué sur une console PS4 Pro).

Avant d'entrer dans le vif du sujet, sachez que si vous avez précommandé le jeu, vous pourrez obtenir la Porsche 911 GT3 RS RGT, impressionnante notamment par le bruit rauque et mythique de son moteur 6 cylindres (voir illustration ci-dessous). Il sera cela dit - en toute logique - possible de se la procurer aussi plus tard, moyennant quelques euros j'imagine (à confirmer cela dit).


Au programme de ce WRC7, on trouve donc 13 environnements recréés le plus fidèlement possible afin de nous permettre de vivre au mieux les sensations d'une saison de Championnat du Monde des Rallyes. Attention qu'il ne s'agit toujours pas de tracés officiels, mais bien d’environnements "inspirés". Cette nuance ayant son importance. Quoiqu'il en soit, WRC7 se montre cette année plus épatant visuellement que tous ces prédécesseurs en nous livrant sans aucun doute le meilleur opus de la série de ce point de vue là. Certes ça ne fait pas tout, mais WRC7 n'a aucunement à rougir de ses graphismes, et on constate significativement l'évolution, avec tout d'abord des bolides irréprochables, des tracés bien plus vivants et garnis, ainsi que de très jolis effets (jour/nuit ou encore climat). Seul vrai bémol à signaler, les dégâts physiques restent souvent un peu trop timides à l'écran, alors que le ressenti de ces derniers coté mécanique est lui pourtant bien palpable.

Du coté de l'immersion, WRC7 réussit là aussi à proposer de vraies et belles sensations une fois encore, en conservant un gameplay exigeant, plus proche très souvent de la simulation que de l'arcade, qui réclamera un petit temps d'adaptation tout de même. Un équilibre difficile à obtenir mais qui offre à WRC sa patte singulière, tout en ne suscitant jamais de véritable frustration, même sur des parcours plus techniques. Préférez ici les vues intérieures (ou frontale), plus immersives que les vues extérieures, trop passives à mon gout. WRC7 fait donc de ce coté là encore et toujours un bel effort pour poursuivre dans la bonne direction, déjà insufflée par ses prédécesseurs. Je vous invite d'ailleurs à ce sujet à lire (ou relire) nos tests PS4 détaillés de WRC4, WRC5 et WRC6.


Du coté des nouveautés que l'on découvre dans WRC7 cette année, il y a tout d'abord la mise à jour, logique, des voitures officielles (Citroën, Ford, Hyundai, Toyota...), plus agressives, pour un total de 55 équipes à l'arrivée (ou au départ, c'est selon). On peut aussi souligner la nouvelle physique des bolides, élaborée une fois encore en collaboration avec des pilotes et des ingénieurs du WRC.

Parmi la soixantaine de spéciales répartie sur les 13 rallyes du Championnat du Monde, on trouve 13 nouveaux "Epic Stages", bien plus longs que les spéciales normales. Ces derniers serviront à mettre à l'épreuve votre endurance sur les différentes surfaces proposées. Des défis hebdomadaires, en parallèle au mode eSports, seront également ajoutés.

Enfin, les adeptes du multi-joueurs pourront ici s'en donner à cœur joie, en ligne ou en local via écran partagé. Un split screen réussi qui propose enfin une bonne alternative locale 2 joueurs. De quoi défier vos amis, au choix, chez vous ou chez eux. La possibilité de partager vos exploits en ligne est également possibles.

Notre avis:
Ne proposant pas une énorme évolution en terme de contenu, qui se rapproche assez fort de celui de WRC6 paru il y a tout juste un an, WRC7 progresse par contre considérablement niveau technique pour proposer enfin un titre visuellement à la hauteur de ses rivaux. On regrettera cela dit que le mode Carrière ne soit pas un peu plus vivant, ou que les modes de jeu n'offrent pas de réelles innovations, mais en fin de compte WRC7 remplit pourtant bien son contrat, celui de nous offrir une expérience rallye WRC de qualité. Les amateurs devraient donc bel et bien être comblés cette année, et cela mérite bien une très bonne note.
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire