26 sept. 2017

[Review] Project Cars 2, le test PS4

Les véhicules les plus mythiques ont rendez-vous avec les conditions les plus extrêmes, afin d'offrir aux fans de course une expérience ultime et bourrée d'adrénaline. Créé par des gamers, testé par des pilotes de course internationaux et choix incontesté des pros de l'e-sport, Project CARS 2 concentre l'essence même des sports mécaniques et propose le jeu de course le plus somptueux, authentique et techniquement avancé...

Deux ans et demi après nous avoir proposé le surprenant mais néanmoins excellent Project Cars (voir notre test de la version PS4), Bandai Namco nous revient avec Project Cars 2. Un titre ayant pour ambition de venir consolider cette nouvelle licence auprès des vrais amateurs de jeux de voiture sur consoles et PC.

Hasard (ou non) du calendrier, Project Cars 2 nous arrive au moment même où les ténors Gran Turismo et Forza s'apprêtent eux aussi à débarquer respectivement sur Playstation 4 et Xbox One. L'affrontement risque donc bien d'être musclé en cette fin d'année sur nos consoles de salon. Mais c'est bien le titre de Bandai Namco qui ouvre le bal et nous est proposé en premier. L'occasion donc pour nous d'y gouter avant ses rivaux et de voir si cette suite confirme tout le bien que nous avions pensé du premier épisode sorti sur PS4 et Xbox One en mai 2015, en venant, un peu à la surprise générale il faut bien le reconnaitre, mettre à l'époque une gifle magistrale à tous les joueurs amateurs de simulations de courses automobiles.

L'attente de toute une communauté est donc palpable vis à vis de Project Cars 2, qui a du coup sur ses épaules la pression, celle de confirmer avec cette suite qu'il peut encore et toujours convaincre et même impressionner. Nous allons donc tenter de voir si tel est bien le cas.

Nous proposant une fois encore un très vaste choix à la fois de disciplines (Indycar, Ralycross, GT, Touring, Endurance, Ovale et Monoplace), mais aussi et surtout de modèles de véhicules avec pas moins de 180 voitures emblématiques au compteur, parmi les marques les plus prestigieuses telles que Ferrari, Lamborghini ou Porsche, pour ne citer que ces trois là. Et tout cela sur plus d'une soixantaine de tracés, incluant une gestion dynamique de l'heure, de la météo et des conditions climatiques. Et il est vrai que cela est particulièrement efficace en course, sublimé qui plus est par un rendu visuel une fois encore remarquable (sur Playstation 4 Pro du moins).

Mais on constate également, et ce très rapidement, que Project Cars 2 est aussi et surtout - tout comme son prédécesseur - un jeu diablement exigeant. Loin, très loin même, de s’apparenter à une quelconque simulation tout public, Project Cars 2 réclame d'être apprivoisé, dompté, avant de pouvoir nous révéler toute sa quintessence vidéoludique. Et bien que diverses aides puissent être activées (aides au freinage, trajectoire etc...), ces dernières ne suffiront pas bien souvent pour vous assurer de finir dans le top 10 d'une course. Il va vous falloir de la patience et, obligatoirement, en passer aussi par les réglages si vous souhaitez espérer, peut-être, monter un jour sur un podium. Malheureusementy, et c'est sans doute une des grosses lacunes de ce jeu à mon sens, il n'y a aucun mode de jeu vous enseignant les bases de la conduite dans Project Cars 2. Le joueur étant littéralement livré à lui même dans son apprentissage.


Au-delà de son gameplay exigeant, Project Cars 2 propose bien sûr divers modes de jeu, avec une mise en avant évidente de ses modes en ligne, particulièrement efficaces une fois la phase d’apprivoisement passée. Pour le joueur solo par contre, le mode Carrière semblera sans doute un peu trop classique, pour ne pas dire vite ennuyeux. De plus, certains comportements de l'IA pourront parfois agacer. Un vrai grain de sable dans l'engrenage, surtout dans un jeu aussi exigeant coté gameplay. Et j'ajouterai aussi qu'il est un peu dommage de ne pas profiter de dialogues traduits en français (commandes vocales DualShock 4 par exemple).

Enfin, les plus collectionneurs d'entre vous seront sans doute ravis d'apprendre que Project Cars 2 se décline également dans des éditions Collector, allant du simple Steelbook "Limited Edition" jusqu'à la super "Ultra Collector' Edition", vendue tout de même à plus de 400 euros. Faites votre choix.

Notre avis:
Suite sans surprise de son prédécesseur, Project Cars 2 ne change en rien sa recette et nous revient avec une formule toujours aussi efficace, destinée à nouveau à un public en quête de vraie simulation automobile. Plutot dirigé cette fois vers les amateurs de multijoueurs en ligne et non pour satisfaire les joueurs solo, cette suite laisse du coup un peu trop ces derniers à la marge malheureusement. Gameplay exigeant mais contenu pléthorique, Project Cars 2 n'est sans aucun doute pas un jeu de voiture "all access" mais saura une fois encore récompenser comme il se doit le joueur déterminé à s'investir durant des très nombreuses heures pour arriver à maitriser la bête.
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire