6 nov. 2017

[Review] Wolfenstein 2: The New Colossus, le test PS4 Pro

Plongez au cœur d'une Amérique contrôlée par les nazis, avec pour objectif de rassembler les plus grands leaders de la résistance encore en vie. Découvrez un monde aux personnages inoubliables, insufflant une personnalité jamais vue à la licence. Réveillez le héros de guerre qui sommeille en vous et anéantissez les nazis de façon hyper-violente...

Trois ans et demi après nous avoir livré l'excellent Wolfenstein: The New Order (voir notre test de la version PS4), Bethesda revient avec une suite, Wolfenstein 2: The New Colossus, dès à présent disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC. L'occasion pour les fans de retrouver celui qui leur avait tant manquer. L'occasion aussi pour tous les amateurs de FPS pur jus, violents à souhait, de s'en donner à cœur joie dans un jeu tailler pour les contenter.

Une fois encore vous incarnerez B.J. Blazkowicz, dit Blazko le barjo, bien décidé à en découdre avec ces enfoirés de nazis. Coté scénario, inutile de préciser que l'histoire ne fait pas dans la subtilité, vous allez devoir dézinguer du boche à tout va et pour y parvenir tous les moyens seront bons. On se situe cela dit juste après les événements de The New Order. Aux États-Unis, en 1961. Après votre victoire suite à l’assassinat du général nazi dit "Le Boucher", les envahisseurs conservent leur mainmise sur le monde. Vous êtes alors le dernier espoir pour libérer l'humanité de l'empire nazi. Vous seul avez les tripes, les armes, et le cran de retourner en territoire ennemi et déclencher la seconde Révolution Américaine. Tout un programme, n'est-il pas? Bien sûr, ceci n'est qu'un prétexte, vous l'aurez compris, à vous défouler sans retenue face aux centaines d’ennemis qui se dresseront sur votre chemin tout du long. Et pour vous y aider, Bethesda a définitivement mis les (gros) moyens à votre disposition, en vous allouant un arsenal plus généreux et impressionnant que jamais.


C'est bien là tout l’intérêt de la saga Wolfenstein : nous permettre de nous défouler dans un FPS taillé pour se lâcher complètement et nous donner un sentiment de toute puissance grâce à un armement qui ferait passer les mitrailleuses de Rambo pour d'insignifiants pistolets à billes. Et une fois encore, les développeurs s'en sont là aussi donné à cœur joie.

Dégommez du nazi avec des armes comme le Laserkraftwerk, une arme tirant des lasers haute densité capables de désintégrer vos ennemis, ou le Dieselkraftwerk, un lance-grenades pneumatique à tir rapide, ou alors préférez le combat rapproché avec les pistolets améliorés, fusils mitrailleurs ou encore vos hachettes. Vous pourrez aussi améliorez vos armes préférées bien entendu, et si le cœur vous en dit en manier une dans chaque main. Bref, la très grande classe en matière de FPS bourrin (et ceci est - pour info - un compliment!).


Mais Wolfenstein 2: The New Colossus sait aussi se montrer subtil par moments, et même touchant, en peaufinant aussi ses personnages secondaires et son récit. Un monde où chaque rencontre ne sera pas forcément anodine, avec de vrais personnages charismatiques, insufflant une personnalité et faisant parfois écho auprès de notre héros. Un relief narratif assez innovant pour la franchise il faut bien l'avouer. Vous retrouverez ici entre autres vos amis et frères d'armes Anya, Caroline, Bombate, Set, Max Hass, Fergus ou encore Wyatt.

L'autre changement majeur à coté duquel vous ne pourrez passer dans Wolfenstein 2: The New Colossus, c'est la présence d'espaces beaucoup plus ouverts que dans The New Order. Ici il vous faudra constement être sur vos gardes car le danger ne viendra plus forcément face à vous, mais peut surgir de tous les cotés cette fois. Une nouvelle approche qui ouvre au passage des options inédites, en terme d'exploration entre autres. Cela dit, les couloirs restent de mise lors de nombreuses phases, n'ayez crainte.


Toujours en ligne de mire... les nazis bien sûr! Avec un nouveau super vilain en la personne de Frau Engel, la vicieuse, accompagnée de son armée nazie aux côtés de nouveaux alliés comme Horton et Grace.

Visuellement les choses évoluent mais ne bouleverseront pas pour autant votre rétine, qui sera flattée, assurément, mais pas nécessairement envoutée. Bethesda a soigné sa copie mais n'a pas particulièrement boosté Wolfenstein 2 The New Colossus pour les consoles PS4 Pro (et Xbox One X ?) semble-t-il. On soulignera aussi la BO acidulée, taillée pour l'action et qui vous accompagnera tout du long, ainsi qu'un doublage FR de qualité. Cela mérite d'être mentionné, surtout quand ça en vaut la peine, comme dans le cas présent.

Notre avis:
Ne tournons pas autour du pot, si vous avez aimé Wolfenstein The New Order, vous allez adorer Wolfenstein 2 The New Colossus, c'est garanti. Plus brutal, plus long, plus beau, plus inspiré et touchant, plus drôle, mais surtout plus de nazis à tuer et plus de moyens pour le faire, le FPS bourrin, fun et décomplexé, prend ici réellement tout sons sens. Bien sûr tout n'est pas parfait. L'IA n'est pas un modèle du genre, l’infiltration à revoir, et certains passages vous sembleront inutilement longs, pour ne pas dire interminables. Heureusement, la difficulté est ici paramétrable (ouf!) et cela en aidera certains, peu ou pas familiers avec les codes du FPS en général. Coté répétitivité, Wolfenstein 2 s'en sort plutôt bien par contre, avec une direction artistique maitrisée et un rythme peaufiné, qui devraient compenser la monotonie de certains lieux ou séquences. Jouant pleinement la carte de la série B dont il puise ses lettres de noblesse, ce nouveau Wolfenstein remplit sans aucun problème sa mission et je ne peux donc que vous conseiller vivement de l'adopter.
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire