4 juin 2018

[Review] Tennis World Tour, le test PS4

Federer, Goffin, Monfils, Zverev, Agassi, McEnroe ou encore Angélique Kerber, autant de stars du tennis que vous pourrez incarner dans Tennis World Tour, la simulation de tennis tant attendue par les fans sur cette génération de consoles. En simple ou en double, chaque joueur peut définir son style de jeu pour tenter de devenir le n°1 du classement mondial...

Le contenu de ce test tient compte de la mise à jour déployée le 30.05.2018.

Je ne vais pas vous le cacher, Tennis World Tour était depuis son annonce en 2017 au sommet de ma liste des jeux les plus attendus sur PS4. Passionné depuis toujours (autant de ma vie réelle que virtuelle) par ce sport, je n'en pouvais plus d'attendre l'annonce d'un nouveau Top Spin, Gran Slam Tennis ou Virtua Tennis. C'est finalement de BigBen et du studio BreakPoint qu'est arrivé la bonne nouvelle. Une équipe de développement constituée de passionnés, issus pour la plupart de 2K, ayant développé la légende en la matière: Top Spin. De fort bonne augure donc.

Mais le studio BreakPoint avait encore tout à prouver, dans un genre qui plus est en manque de représentants depuis plusieurs années. Du coup, les budgets alloués n'ont pas été pharaoniques et il a fallu que les développeurs fassent pour un mieux. Une tache compliquée, même si à l'arrivée, objectivement, pour une première Tennis World Tour nous propose pas mal de contenu, une durée de vie consistante, et même un roster intéressant avec quelques jolies têtes d'affiches. Bien sûr, qui dit première dit aussi erreur de jeunesse et lacunes, parfois impardonnables... Comme l'absence de licences officielles et donc des quatre tournois du Grand Chelem, ou encore des grosses pointures de l'ATP telles que Djokovic ou Nadal, sans parler du rachitique casting féminin. Mais ce n'est pas tout malheureusement, Tennis World Tour manque également de cohérence, en ne plaçant pas dans son calendrier les tournois à la bonne période, même si ces derniers ont été renommés faute de licences officielles une fois encore. On pestera aussi sur l'atrocité des commentaires assurés par Guy Forget, constamment hors contexte (confondre volée et passing/coup droit, retour gagnant et ace... c'est juste insuportable) et hyper répétitifs, ou encore la pauvreté visuelle globale, sans parler des applaudissements (ou réactions du public de manière générale), absents ou alors sans vigueur. Mais tout ceci n'est que de l'ordre du "détails", à coté des manquements majeurs que nous propose TWT. Car là où le titre de BreakPoint faute le plus, c'est malheureusement dans son gameplay...


On peut en effet pardonner pas mal de chose à une "simulation sportive" en terme d'esthétique ou d'emballage, à condition que le gameplay soit lui irréprochable. Et malheureusement, Tennis World Tour ne parvient pas à assurer de ce point de vue là non plus, avec des sensations décevantes, un fun sur le court trop fluctuant et une prise en main trop limitée, obligeant le joueur à se cantonner à des schémas répétitifs afin d'économiser sa jauge de vitalité.

Placements hasardeux, animations souvent hors sujet (confondant lift, slice et frappe à plat), quasi impossibilité de ce déplacer vers le filet en cas de balle courte ou amortie, course latérale bien trop mole et touche "sprint" trop punitive coté endurance que pour être tactiquement viable. Vous l'aurez compris, il est bien difficile de construire son jeu. La jauge d'endurance est en soi une bonne idée, mais sa gestion est ici surréaliste tant elle se vide à vitesse grand V et ne remonte jamais vraiment. Deux longs échanges peuvent à eux seuls la vider parfois. Avouez que pour des athlètes de haut niveau c'est un peu "étrange".


Heureusement il y a aussi du bon et même parfois du très bon dans Tennis World Tour. Avec par exemple un mode carrière plutot accrocheur, qui ne se contentera pas de vous faire enchainer les match les uns après les autres, mais également de vous obliger à gérer aussi tout une flopée d'autres paramètres. Votre fatigue tout d'abord (matérialisée par une jauge) que vous pourrez restaurer chaque mois en vous reposant, en lieu et place de participer à d'autres activités durant cette même période bien entendu. A l’opposé, vous pourrez par contre vous entrainer afin d'obtenir divers bonus (force, précision, endurance etc...) qui resteront actifs durant deux mois. Vous pourrez également attirer l'attention de nouveaux sponsors pour gagner de l'argent, choisir un entraineur et un agent qui vous proposeront un ou plusieurs bonus permanent(s) (qui évolueront avec votre progression en tant que joueur), etc... Une vraie carrière de sportif où si votre objectif principal sera toujours d'atteindre la première place du classement mondiale, vous ne pourrez y arriver sans un minimum de stratégie et de gestion de vos forces et faiblesses.

Mais l'originalité de TWT se trouve sans doute dans son système de "power up" formalisé par une gestion de compétences bonus via l’attribution de certaines cartes à votre joueur. Une fois votre personnage créé (parmi des options de customisation minimalistes), vous pourrez alors vous lancer dans le mode Carrière et faire évoluer votre avatar. A chaque niveau franchi, vous obtiendrez un nouveau point de compétence à lui attribuer, soit en force, en endurance ou en service/volée (influençant chacun sur davantage de paramètres). Vous pourrez alors façonner son style de jeu. Un maximum de trente points peuvent ainsi être répartis. Votre équipement (que vous débloquerez en fur et à mesure) aura lui aussi une influence sur votre stats. Mais à cela vous pourrez également ajouter des "atouts" via un système de cartes venant booster certaines de vos compétences. Soit de manière permanente, soit ponctuellement lors de points cruciaux par exemple. Ces attributs sont eux même évolutifs, plus vous les activerez plus ils gagneront en expérience.


Je vous en parlais plus haut, Tennis World Tour ne brillera pas pas son coté technique. Franchement faiblard (pour ne pas hideux), le jeu n'affiche pas des graphismes à la hauteur de nos attentes pour une version PS4/XB1 malheureusement. Daté, le rendu est souvent dépouillé voir old school (on est ici davantage dans les standards du tout début de l'ère PS3, au mieux). Malgré des captures de mouvements effectuées en collaboration avec les joueurs eux mêmes afin d'être le plus réaliste possible, le résultat est souvent décevant, et c'est franchement très dommage.

L'ultime déception viendra, là aussi je vous en ai déjà glissé un mot plus haut, de l'ambiance sonore. Minimaliste sur le court, avec quelques réactions du public, lors d'une balle blanchissant la ligne par exemple, ou exaspérante en ce qui concerne les commentaires durant les matchs. Des commentaires tout simplement honteux tant ils sont la plus part du temps hors sujet. A désactiver d'urgence! Et que dire de la fin d'un match ou d'un tournoi, avec des spectateurs qui applaudissent machinalement et mollement. L’immersion et le réalisme volant du coup en éclat.

Enfin, et ce malgré la dernière mise à jour déployée, Tennis World Tour ne propose toujours aucun mode de jeu en ligne. Impossible donc d'évaluer ce dernier pour l'instant.

Notre avis:
J'aurais vraiment aimé pouvoir mettre une note bien supérieure à Tennis World Tour tant je l'ai attendu sur PS4. Malheureusement, ses lacunes laissent à la licence et au studio BreakPoint encore une colossale marge de progression et il nous faudra être ici bien tolérants sur les manquements et faiblesses de ce premier opus, en attendant, espérons-le, Tennis World Tour 2 qui saura peut-être, enfin, venir combler nos attentes de joueurs passionnés.
5/10

0 commentaires:

Publier un commentaire