9 janv. 2020

[Review] AO Tennis 2, le test Xbox One X

Grâce à AO Tennis 2, mesurez-vous aux pointures du circuit ATP et WTA dans un Mode Carrière narratif entièrement repensé en simple et double. Découvrez une gestion réaliste de la réputation de votre joueur, mais aussi des possibilités de personnalisation quasi illimitées, des animations et mouvements plus réalistes, sans oublier la possibilité de créer de nouveaux défis grâce à l'éditeur de scénarios, ainsi qu'une IA améliorée...

Après presque deux ans depuis la sortie du premier volet chez nous, la licence AO Tennis nous revient dans une version améliorée, proposant un mode carrière plus abouti, une IA peaufinée, ainsi que la gestion de votre réputation en guise de nouveauté. Alors que les (bons) jeux de tennis se font plutôt rares sur consoles et PC, AO Tennis 2 sera-t-il le titre qui mettra tous les amateurs de la petite balle jaune d'accord? C'est la question à laquelle je vais tenter de répondre avec notre test détaillé, effectué sur une version Xbox One. Le jeu est bien sûr également disponible sur PS4, Switch et PC.

Développé par Big Ant Studios et distribué par Big Ben Interactive, la première chose qui saute aux yeux quand on découvre AO Tennis 2, c'est que l'évolution technique  entre le jeu sorti en 2018 et sa version 2020 n'est pas à proprement parlée "flagrante". Le rendu visuel du titre affiche toujours des graphismes soignés et un rendu plutôt crédible de son casting (Rafael Nadal, David Goffin etc...) et de ses stades, mais on n'a pas véritablement l'impression que les équipes de Big Ant se sont focalisées sur l'esthétique. Coté licences là aussi peu de changement, le titre ne proposant cette fois encore que la licence officielle de l'Open d'Australie parmi les 4 tournois du Grand Chelem (d'où son nom AO pour Australian Open). Par contre, il faut saluer l'immersion ressentie, car on a véritablement l'impression d'être sur le Rod Laver Arena en compagnie des joueurs, dans l’ambiance unique de ce temple du tennis, premier tournoi du Grand Chelem de l'année.

J'y reviendrai plus bas, mais sachez que l'aspect communautaire du titre peu largement combler les manques de joueurs et de stades au travers d'une vaste base de données (cross plates-formes qui plus est!) vous permettant d'ajouter quantités de contenu au jeu de base. Un élément assurément grandiose dont vous ne pourrez qu'abuser sans ménagement.


Coté gameplay, pas de véritable bouleversement là encore, avec toujours un gameplay technique et accrocheur, qui vous réclamera un léger temps d'adaptation. Avec un double système de jauges qu'il va falloir apprivoiser si l'on désir progresser sans se faire trop sanctionner par ses adversaires sur les courts. La première des deux jauges indique la précision/force de la frappe en maintenant la touche (slice, lift ou à plat) enfoncée. Cette dernière se réduira en fonction de votre fatigue durant un match, mais pourra être restaurée totalement ou partiellement si vous enchainé des points plus courts ou des aces. La seconde jauge vous renseigne quant à elle sur le timing en utilisant un code couleur allant du vert au rouge. Si vous êtes dans le vert, vous gagnerez en précision et donc en efficacité. Dans le rouge par contre vos chances de mettre la balle dehors augmentent considérablement, tout comme de ne pas remporter l'échange d'ailleurs. Un temps d'apprentissage est ici requis pour maitriser le concept, mais n'ayez crainte un mode entrainement est inclus pour vous y familiariser.

Coté modes de jeu, AO International Tennis propose les classiques solo, duel (en simple, double et double mixte, local ou en ligne), entrainement, Académie (un mode "création" sur lequel je reviendrai plus tard), Australian Open (100% dédié à l'Open d'Australie et à ses terrains), et puis bien sûr le mode Carrière.


Concernant le mode Carrière, on retrouve ici l'essentiel de ce qui est attendu avec quantité de tournois auxquels participer (certains réclamant un rang ATP minimum pour pouvoir concourir), des temps de repos, des entrainements, des match exhibition etc... Tout cela configurable à votre guise, et ce tout en gardant un œil sur votre niveau de fatigue. On y retrouve cette fois un coté scénarisé qui était absent du premier. Un plus sympathique, certes, mais qui ne modifie pas fondamentalement le concept, vous vous en doutez.

Chaque victoire vous rapportera de l'Xp qui vous permettra de faire évoluer votre joueur (endurance, vitesse, force etc...), ainsi que de l'argent vous permettant de faire progresser le jeu de votre avatar (coup droit lifté, revers slicé etc...). C'est lent mais relativement bien pensé. Vous pourrez également vous adjoindre les services de sponsors, qui vous rapporteront aussi des l'argent au grès de vos résultats.

Une saison constituée de nombreux tournois (dont les quatre du Grand Chelem) mais une seule licence officielle malheureusement. Cela dit, vous devriez les reconnaitre facilement, comme le Centre Court de Wimbledon (ci-dessus), ou le Court Central de Roland Garros (ci-dessous).


Le souci du détail dans quasiment tous les domaines. Si la concurrence souffre d'un manque de finition globale, on est agréablement surpris par AO Tennis 2. Les menus sont ici ultra détaillés et complets, avec la possibilité de tous, ou presque, configurer à votre guise. Nombre de jeux/sets suivant les tournois, mais aussi type de tie-break (ou pas de tie-break du tout avec alors 2 jeux d'écart), durant tous les matchs ou juste au dernier set, vitesse de déplacement générale, devises etc... Bref, on avait sans doute jamais vu autant d'option dans un jeu de tennis jusqu'alors. Et on retrouve cette profusion de détails dans la création de votre avatar aussi, j'y reviendrai dans un instant.

Le détails est aussi sur le court bien sur, avec tout d'abord l'arrivée des joueurs et la présentation par l'arbitre de chaise (que vous pouvez évidement passer), puis le tirage au sort pour le service, la possibilité de faire appel au "challenge" et donc discuter une décision d'arbitrage, ou encore de voir que l’adversaire fait aussi des fautes régulièrement (ça soulage!).


Grâce à l'Académie vous allez pouvoir laisser libre cour à votre créativité en imaginant les joueurs, les tenues (logos) ou encore les stades de votre choix puis en les partageant avec la communauté. Une idée de génie, qui permet au studio Big Ant de contourner l'absence d'autres licences (tournois et joueurs) dans le jeu, qui leur auraient couté une fortune. Vous pourrez ainsi vous plonger dans l'infinité des profils disponibles en ligne pour aller par exemple rechercher des copies de joueurs officiels manquants au casting tels que Federer ou Djokovic, mais également des légendes telles que Agassi, Sampras etc... Idem en ce qui concerne les tournois et les stades.

Lors de la création de votre avatar, vous pourrez également bénéficier du logiciel PlayFace (via PC) vous permettant de créer votre double à partir d'une photo. Vous pourrez ensuite le récupérer dans le jeu et peaufiner ses traits. On peut aussi saluer la présence de quasiment toutes les marques vedettes (Head, Wilson, Prince etc...) du tennis dans les équipements à votre disposition.


Il nous faut à présent lister ce qui ne nous a pas plu dans AO Tennis 2. Si globalement l'impression est plutôt positive, sur la durée, le jeu montre cela dit ses limites, avec une profondeur de gameplay assez réduite. On trouve vite ses automatismes et enchainer les coups gagnants devient petit à petit de plus en plus facile, comme au service par exemple, une fois le double système de jauges apprivoiser. On peut aussi noter que tous les joueurs ont à peu près le même jeu, et que les différentes surfaces se jouent globalement pareil. Bien sûr il y a aussi les grands absents du casting (joueurs et tournois), avec trop peu de joueurs "stars" intégrés, même si l'Académie vous permettra de compléter cela grâce à votre créativité ou celle de la communauté. On peut aussi mieux faire en ce qui concerne les temps de chargement, ou encore la lisibilité du jeu, pas toujours optimale, ou celle des menus, plutôt austères (mais détaillés).

Coté ambiance, AO Tennis 2 fait là par contre un sans faute, la foule réagit parfaitement avant, pendant et après un match, et on aime tout particulièrement l’ambiance restituée des matchs sur le Rod Laver Arena de l'Autralian Open. Pas de commentaire audio à signaler ni de traduction du score par l'arbitre dans la langue locale par contre.

Notre avis:
Au final, quasiment deux ans après la sortie du premier opus, AO Tennis 2 se dévoile davantage comme une évolution de son modèle. Confirment les bonnes impressions ressenties en 2018, cette mouture 2020 consolide les fondations et nous offre au passage quelques ajouts bienvenus. Face à la concurrence, plutôt maigre certes, AO Tennis 2 s'impose en tous cas largement comme le seul prétendant sérieux. Le jeu reste cependant encore perfectible sur certains points, dont la profondeur de son gameplay. On appréciera par contre la richesse de ses menus et modes de jeu, la présence de son Académie nous offrant de laisser libre cour à notre imagination et surtout la manne de contenu communautaire partagé (en cross plate-forme je le rappelle), ou encore son mode Carrière accrocheur.
7.5/10

0 commentaires:

Publier un commentaire