25 nov. 2014

[Review] Assassin's Creed Rogue, le test PS3

ASSASSIN'S CREED ROGUE | Ubisoft
Disponible dès à présent sur PS3 et 360 (début 2015 sur PC) -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Partez au milieu du 18ème siècle, pendant la Guerre de 7 ans, pour découvrir une multitude de nouveaux environnements à explorer à travers l’Amérique du Nord, dont l’Atlantique Nord, la River Valley et New York. Le joueur pourra y vivre l’expérience Assassin’s Creed à travers le regard d’un Templier, en y incarnant Shay Patrick Cormac, un Assassin devenu Templier. Après avoir été trahi par la confrérie, il deviendra un véritable prédateur pour ses anciens frères. Les éléments de gameplay naval, tant acclamés dans les jeux précédents, sont de retour et ont été améliorés pour des batailles navales mémorables...

Alors que je suis encore totalement sous le charme de Assassin's Creed Unity sur PS4 (que j'ai bien du mal à laisser de coté pour un autre jeu actuellement - le trophée Platine me tend les bras!), j'ai néanmoins décidé de partir à la découverte de Assassin's Creed Rogue, une toute nouvelle aventure faisant suite à Assassin's Creed Black Flag, sorti l'an dernier sur tous les supports (PS3, PS4, 360, One, PC et WiiU). ACRogue est quant à lui uniquement disponible sur PS3 et 360 pour l'instant. Une version PC arrivera normalement début 2015. J'ai donc dû ressortir ma "veille" PS3 du placard pour l'occasion. Et c'est là qu'on se rend compte de l'énorme différence de confort, entre autres, qu'il existe entre les deux générations. Après une habituelle mise à jour et une longue installation... l'aventure a enfin pu débuter, DualShock 3 à la main.

Assassin's Creed Rogue reprend globalement le gameplay de Black Flag, avec fort peu de variante à signaler. Les séquences de combats nous replongent dans la old gen sans aucune nostalgie. Parades rudimentaires, récupération de vie automatique, construction des combats inutile car peu gratifiante, pas la moindre gestion d'évolution des compétences au programme... Bref, ACRogue nous conforte indéniablement dans l'idée que ACUnity a bien fait entrer la série Assassin's Creed dans la nouvelle génération, ainsi que dans une ère d'évolution. Le free run retrouve du coup lui aussi ses mauvaises habitudes (s'en est fini de pouvoir contrôler ses montées et ses descentes avec croix et rond...), en laissant le joueur à la merci du bon vouloir du jeu, qui doit du coup anticiper vos désirs, à défaut que vous puissiez les exprimer avec plus de précision. Constat identique pour ce qui est des attroces phases en bateaux, toujours aussi pénibles et peu jouissives en ce qui me concerne (j'ai profondément détesté ça dans Black Flag et y revenir ici est pour moi une terrible torture...).




Heureusement, l'histoire nous offre la motivation faisant défaut au gameplay, vraiment daté aujourd'hui, avec une intrigue plutôt passionnante et attachante. Le héros, Shay, trahi par les Assassins, dont il faisant partie, décide de se venger et donc de partir en chasse de ses anciens frères d'arme pour les éliminer. Une sorte de monde à l'envers pour notre personnage, qui devient du coup un Templier, les ennemis jurés de la confrérie des Assassins depuis toujours. Un voyage qui nous entraine pour la première fois vers des contrées glaciales (qui tranchent radicalement avec le climat clément des mers des Caraïbes), mais égalements dans des cités d'envergure, comme une reproduction de la ville de New-York au milieu du 18e siècle.

Techniquement le rendu est ici plutôt correcte, avec une récupération évidente du moteur de Black Flag, même s'il reste difficile de passer de Unity sur PS4 à Rogue sur PS3 sans se réjouir de retrouver bien vite Paris et sa Révolution Française. Pas que graphiquement d'ailleurs... Rogue ne propose en effet aucune fonctionnalité en ligne ou multi-joueurs, contrairement à Unity qui regorge d'activité de ce genre. Une fois les 6 séquences terminées (deux fois moins que d'habitude dans la série), il ne vous restera alors plus qu'à partir à la collecte des innombrables items disséminés sur la vaste carte du jeu afin de décrocher tous les trophées. On regrettera aussi que les phases de jeu au présent reprennent, elles aussi, le gameplay à la première personne de Black Flag. Des séquences inutiles ne servant qu'à faire du remplissage.

VERDICT
Reprenant quasiment à la lettre tous les éléments d'Assassin's Creed Black Flag sorti l'année dernière, Assassin's Creed Rogue semble forcément quelque peu daté face à la version Next Gen de la licence, Assassin's Creed Unity. Rogue s'adresse donc avant tout à tous ceux n'ayant pas encore fait l'acquisition d'une PS4 ou d'une Xbox One, et qui souhaitent surtout replonger dans l'ambiance "pirate" de Black Flag. Si comme moi cet épisode à part ne vous avait pas particulièrement séduit l'an dernier, vous risquez donc de ne pas l'être ici davantage. Cela dit, grâce à un scénario peaufiné et accrocheur (mais bien plus court que d'habitude), ACRogue réussi cependant à attiser l'envie et l’intérêt du joueur (à l'exception des phases en bateau, totalement rédhibitoire en ce qui me concerne...), en inversant la donne et en faisant de vous un Templier chasseur d'Assassins.
14/20
 

0 commentaires:

Publier un commentaire