9 mars 2018

[Review] Final Fantasy XV Windows Edition, le test PC

Plongez dans l’univers de FINAL FANTASY XV pour vivre une véritable épopée, ponctuée de combats intenses. Dans la peau de Noctis, le prince héritier du royaume de Lucis, à vous de renverser l’armée impériale, libérer votre patrie de l’envahisseur, et reconquérir le trône. Prenez la route aux côtés de vos fidèles compagnons pour un voyage inoubliable à travers les paysages époustouflants du monde d’Eos, peuplé de créatures colossales et d’impitoyables ennemis. Au fil de votre périple, vous apprendrez à manier les armes et la magie, ainsi qu’à maîtriser le pouvoir de vos ancêtres, permettant - entre autres - de vous téléporter dans les airs en plein combat...

En décembre 2016 débarquait le très attendu Final Fantasy XV sur les consoles Playstation 4 et Xbox One. Depuis lors, malgré des annonces régulières, les fans de la licences jouant sur PC ont du faire preuve d'une patience infinie... Mais c'est à présent l'heure de la récompense, avec la sortie de Final Fantasy XV Windows Edition, dès à présent disponible. Après notre test de la version PS4, voyons ce que ces 14 mois d'attente ont apporté au jeu original.

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il se sera fait attendre ce quinzième épisode de la saga Final Fantasy. Une décennie d'annonce, de teaser, de reports... pour un des développements les plus longs et compliqués de l'histoire du jeu vidéo. Et l'attente d'une communauté qui n'a jamais failli pendant ce temps. Dans un genre en perte de popularité en occident, Square Enix avait donc la double mission de rendre à la fois ses lettres de noblesse à une saga quelque peu galvaudée au fil des années avec des épisodes annexes pas toujours brillants, mais aussi rendre au J-RPG toute sa splendeur, en le faisant enfin entrer dans la nouvelle génération. Final Fantasy XV est-il parvenu à remplir sa mission? Nous allons vous livrer notre verdict sur cette question, garanti sans spoiler et sans concession.

En guise de préambule, et avant d'aborder de manière plus approfondie notre découverte de Final Fantasy XV le jeu, je ne peux que vous conseiller, si cela n'est pas déjà fait, de vous procurer et visionner le Blu-ray du film d'animation Kingsglaive Final Fantasy XV (voir notre test Blu-ray), servant d'introduction au contexte dans lequel le jeux nous plonge directement. Un complément essentiel (et même nécessaire devrais-je dire) qui vous éclairera précisément sur le conflit dans lequel vous allez plonger dès le début de l'aventure.

La première chose qui saute ici aux yeux en débutant Final Fantasy XV, c'est le coté open world de la carte. Une première pour la saga, qui n'avait jusqu'alors pas vraiment proposé de monde ouvert, se cantonnant plutot à des niveaux forçant le joueur à suivre des couloirs ouvrant de temps à autre sur des étendues plus vastes, mais sans jamais proposer de véritable et totale liberté aux joueurs. Avec Final Fantasy XV c'est à présent chose faire pour la saga phare de Square Enix, s’alignant du même coup sur d'autres concurrents RPG occidentaux (The Witcher III pour ne citer que le plus mémorable d'entre eux). Le jeu a également du s'adapter en terme de déplacement, faisant de notre aventure un road movie. Une transition réussie là encore, avec encore d'autres options de déplacement qui viendront s'ajouter au fur et à mesure de notre progression (comme la Régalia Type-F ou Type-D), ainsi que la possibilité à présent dans cette Windows Edition de contrôler le bateau royal). Le jeu nous permet aussi d'utiliser des déplacements rapides d'un camp à un autre, pour effectuer entre autres la collecte de ressources ou bien pour capitaliser l'Xp reçue et ainsi faire évoluer les personnages.

Au registre des nouveautés, toujours en terme de grande première pour ce quinzième épisode de la saga qui se veut tout autant destiné aux joueurs historiques de Final Fantasy qu'aux nouveaux venus découvrant la série, les voix sont à présent intégralement doublées en français. Et cela change beaucoup de choses croyez moi! J'étais jusque là peu amateurs des J-RPG au doublage japonais souvent pénible car bien trop bavards. L'arrivée d'un doublage FR, excellent qui plus est, apporte une réelle ouverture et rend le titre bien plus vivant et accrocheur, contrairement à trop de J-RPG insipides. Bien sûr ce n'est pas là la seule raison de l'attachement à Final Fantasy XV, mais soyons clair, la VF y contribue largement, et c'est ici une évolution majeure pour la franchise chez nous.

En terme de gameplay à présent, là aussi les habitués vont avoir à s’adapter, avec des combats voulus plus dynamiques, mais pas forcément toujours hyper lisibles dans le feu de l'action. Des combats à quatre (vous, dans la peau de Noctis, accompagné de vos trois camarades PNJ), avec bien souvent une caméra capricieuse, que vous devrez régler constamment en plus de gérer l'action des combats, vos parades, votre jauge etc... Un certain temps d'adaptation sera là aussi nécessaire pour trouver vos marques. Vous disposez de quatre emplacements dans votre inventaire pour y attribuer armes et sorts, au choix. Les armes vont du double poignards, à l'épée à une ou deux main, ou encore la lance. Vos sorts sont de feu, de glace ou de foudre. Vous devrez collecter des ressources pour les créer et trouver les meilleurs combinaisons possibles. Vous devrez également gérer l'inventaire de vos compagnons, bien que ceux-ci ne disposent eux que de deux emplacements. Dans le feu de l'action ils seront par contre indépendants. Certaines actions collectives (en duo) se déclencheront automatiquement à certains moments ou sur vos ordres une fois votre jauge dédiée suffisamment remplie.

La trame principale reste votre file conducteur, mais quantités de quêtes annexes, secrets, donjons cachés, missions de chasse/traque ou autres parsèment la carte de Final Fantasy XV. Tout cela vous offrant des gils, des objets spéciaux (parfois rares), de l'Xp ou des points d'aptitude à dépenser pour améliorer votre équipe ou votre équipement. Des nombreux marchands ou PNJ utiles croiseront également votre route tout du long, dans et en dehors des villes. C'est d'ailleurs dans les missions secondaires que vous passerez le plus clair de votre temps dans FFXV, la trame principale étant globalement peu attractive et même assez secondaire dans une très grande majorité de l'aventure. C'est sans doute l'une des faiblesses que l'on pourra relevée dans ce quinzième épisode de la saga.

Coté technique, et de très loin, Final Fantasy XV sur PC est le plus bel épisode de la saga jusqu'à ce jour (à condition bien sûr que votre installation vous permette de bénéficier d'une bonne optimisation graphique). C'est tout simplement splendide. Que l'on se trouve en plein désert ou dans l’effervescence d'une cité, le rendu des décors, des personnages, des animations émerveillent. Tout n'est certes pas parfait, on constate en effet une baisse de frame rate par moments, mais il est bien difficile tout de même de ne pas se laisser séduire par le monde d'Eos qui nous entour. L'utilisation d'un sort, qu'il soit de feu, de glace ou de foudre, ou bien les invocations, trop rares malheureusement, sont autant d'occasions supplémentaires d'être là encore séduits. Ils ont pris leur temps les développeurs de chez Square Enix avant de nous livrer ce quinzième épisode dans sa version Windows, mais à la vue du résultat final, il n'y a aucun doute, ça en valait la peine.

Quelques mots à présent sur la durée de vie. Certains seront en effet surpris de voir qu'il est possible de boucler l'aventure principale en une petite trentaine d'heures à peine. Mais ceux qui le feront passeront à coté de l'essentiel, de l'âme même du jeu, celle de l'exploration de la carte, de ce monde ouvert, des innombrables quêtes annexes, des défis à relever, des donjons cachés (et bien corsés parfois!), des jeux (pêche, photo, cuisine etc...) proposés, et de tant d'autres choses encore à découvrir, pouvant au total tripler, voir plus encore, le temps de jeu. Sachez aussi que trois niveaux de difficultés sont proposés en début de partie, garantissant à tous les joueurs de profiter au maximum de Final Fantasy XV. Le meilleur épisode de la saga à mes yeux (avec FF VII).

Une Windows Edition plus complète que le jeu original.

Si ce test est globalement identique à notre review de la version PS4 (les qualités du jeu restant les mêmes), il nous faut cependant aborder les différences de cette Windows Edition avec les versions précédemment disponibles sur Playstation 4 et Xbox One.

Si vous êtes un joueur console, sachez que des "Éditions Royales" sont d'ailleurs disponibles sur les consoles de Sony et Microsoft afin de venir compléter le contenu initial de ces dernières. Un pack DLC (payant) vous permet également via le PSN et le Xbox Live de profiter des ajouts mentionnés ci-dessous sans en passer par un nouvel achat du jeu.

Voici donc en détails les "+" de cette Windows Edition:

  • Extension « Ruines d'Insomnia » : des quêtes secondaires et des ennemis inédits tels que Cerbère et Oméga seront disponibles dans cette nouvelle version étendue d'Insomnia. Les joueurs pourront également se battre avec les anciens rois du Lucis.
  • Le contrôle total du bateau royal : le monde d'Éos s'agrandit ! Les joueurs pourront explorer l'étendue d'eau située entre le cap Caem et Altissia. Ils pourront en outre pêcher depuis le bateau et découvrir de nouveaux poissons et de nouvelles recettes.
  • Un nouvel accessoire permettant d'activer l'« arsenal fantôme suprême » : les joueurs pourront déclencher de puissantes attaques avec l'arsenal fantôme. Une fois toutes les armes de l'arsenal réunies, les joueurs pourront trouver un accessoire dans une certaine partie du monde et débloquer l'arsenal fantôme suprême.
  • Un mode première personne inédit qui permettra aux joueurs de vivre l'aventure à travers les yeux de Noctis.
  • Plus d'une dizaine de contenus téléchargeables, y compris des armes, des décorations pour la Regalia, et des objets.
  • Tout le contenu du Season Pass, qui comprend les épisodes de Gladiolus, Prompto et Ignis, ainsi que le pack d'extension multijoueur : « Frères d'armes ».
  • Les archives : les joueurs pourront consulter les histoires de la « Cosmogonie » éparpillées d'un bout à l'autre du monde de FINAL FANTASY XV. Des mythes et légendes locaux supplémentaires seront en outre placés dans divers nouveaux endroits. Ils permettront aux joueurs d'en apprendre davantage sur le monde.
  • Une quête pour obtenir et renforcer la Regalia Type-D
Notre avis:
Très attendu par toute une communauté de fans qui n'en pouvait plus d'attendre de pouvoir y jouer enfin sur PC, Final Fantasy XV Windows Edition est à présent bien devenu une réalité. Faisant table rase du passé, mettant son gameplay à nu et rebâtissant une nouvelle légende pour attirer et séduire tant les habitués qu'une nouvelle génération de joueurs jusque là réticente au J-RPG, Final Fantasy XV a parfaitement su apprendre de ses erreurs en revoyant totalement sa copie et en s'inspirant des meilleurs RPG occidentaux pour faire grandir son mythe. Ouvrant les portes d'un monde ouvert, dynamisant ses combats et étoffant sa diversité tout en dépoussiérant un concept qui en avait bien besoin, ce quinzième opus de la saga vedette de Square Enix instaure un nouveau mètre étalon qui, espérons-le en inspirera bien d'autres par la suite. Cette Windows Edition ajoute quantité d'extras au jeu de base, qui récompenseront les joueurs PC d'avoir du attendre 14 longs mois de plus que les joueurs consoles. Enfin, et c'est là plus qu'un détail, saluons l'excellent doublage FR proposée (une première pour la saga Final Fantasy), faisant de ce jeu la parfaite continuité de l’excellent film d'animation Kingsglaive Final Fantasy XV (voir notre test de la version Blu-ray).
9/10

0 commentaires:

Publier un commentaire