20 janv. 2015

[Review] Resident Evil HD Remaster, le test PS4/Xbox One

RESIDENT EVIL HD REMASTER | Capcom
Disponible dès le 20.01.2015 sur PS4, PS3, One, 360 et PC -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée Xbox One.

Sorti à l'origine en 1996 sur la première console PlayStation, Resident Evil devient instantanément le nouvel ambassadeur du survival/horror dans le monde du jeu vidéo. Un lugubre manoir infesté de zombies affamés et de créatures terrifiantes, voilà votre terrain de jeu. Une aventure culte ayant fait frissonner et sursauter des millions de joueur à travers le monde, qui renait aujourd'hui en HD sur les consoles de nouvelle génération...

Capcom est indéniablement passé maitre dans l'art de recycler ses "vieilles" licences afin qu'elles continuent à lui rapporter, évitant ainsi les pièges de nouvelles franchises souvent couteuses à développer et pas nécessairement rentables. Parmi toutes, aucune n'a assurément été autant déclinée à toutes les sauces que la saga Resident Evil, et probablement non plus aucune n'a été aussi lucrative, soyons clairs. Faut-il blâmer l'éditeur japonais pour ça? Certains diront que oui, d'autres, dont je fais plutôt partie je dois bien l'avouer, seront assez contents de pouvoir ainsi régulièrement replonger dans l'ambiance unique de Racoon City et de son terrifiant manoir. Si ce "remake" HD (1080p sur PS4 et Xbox One) n'est pas à proprement parlé un inédit puisqu'il reprend les traits de la version sortie sur GameCube en son temps, il est en tous les cas la meilleure version à ce jour, incontestablement. L'occasion donc pour la jeune génération de (re)découvrir ce grand classique du jeu vidéo dans des conditions optimales.


Des lieux et personnages familiers, mais aussi quelques nouveautés... Peu nombreuses, ne soyons pas aveugles, mais néanmoins appréciables, surtout pour ceux trouvant que les personnages originaux ont pris un certain coup de vieux, après entre autres les épisodes Resident Evil 5 et Resident Evil 6 sortis sur PS3 et 360 ces dernières années. Vous pouvez en effet aujourd'hui décider d'incarner les personnages de Chris et Jill en version BSAA, comme ces derniers ont été présentés dans les plus récents titres de la franchises (RE5, RE6 et Resident Evil Revelations). D'autres détails viennent également étoffer le gameplay, avec deux variantes possibles de ce derniers (moderne ou original), diverses configurations des commandes bien sûr, ainsi qu'un affichage possible en deux formats (16/9 ou 4/3). Trois niveaux de difficulté sont également proposés cette fois, pour chacun des deux personnages principaux (Chris disposant toujours du 6 emplacements dans son inventaire, et Jill de 8). Enfin, les amateurs de vrais défis pourront se lancer dans la quête des Trophées et Succès (terminer le jeu sans sauvegarder, ou encore finir l'aventure en utiliser seulement le couteau, etc...), avec quelques récompenses intéressantes à la clef d'ailleurs.


Alors que l'ambiance reste toujours aussi jouissive pour les amateurs de survival/horror vidéo-ludiques (mais sans surprise pour ceux ayant déjà bouclé en long, en large et en travers l'aventure), le point majeur sur lequel ce remake HD fait la différence se sont ses graphismes bien sûr, revus et corrigés pour l'occasion et aujourd'hui affichés en Full HD 1080p 16/9 sur Playstation 4 et Xbox One. Mais la gifle graphique tant attendue n'est pourtant pas tout à fait au rendez vous. Si la définition monte clairement ici d'un cran, le rendu n'est quant à lui pas toujours irréprochable et les textures restent parfois un peu trop granuleuses sur certains décors. Tout n'a pas ici été entièrement refait, mais plutôt retravaillé, avec plus ou moins de réussite d'ailleurs, ceci expliquant donc cela. Les cinématiques n'ont de leur coté pas été modifiées (ou à peine), et ça sent globalement le zoom 16/9, ce qui n'est pas toujours du plus bel effet. On appréciera cependant la présence d'un format vidéo 16/9 ainsi que des versions récentes de Chris et Jill (en option), apportant un vrai vent de nouveauté à l'aventure (Chris BSAA étant bien plus charismatique que son modèle original je trouve - voir ci-dessous).

VERDICT
Replonger dans le manoir de Raccoon City 20 ans après l'avoir découvert sur Playstation fut juste un pur bonheur. Entre redécouverte et nostalgie intense, qu'il est bon de se replonger dans ce grand classique du jeu vidéo, ayant définitivement marqué l'histoire et le genre survival/horror sur consoles. Mais si le coté "fan service" est indéniable, il faut aussi admettre que Resident Evil conserve encore et toujours bien des défauts pour un jeu vidéo en 2015. Des angles de caméra et un gameplay trop datés (bien qu'améliorés), trop peu de vraies nouveautés à signaler, et une durée de vie malheureusement tellement courte pour qui l'aura déjà parcouru dans le passé (5-6 heures pour boucler l'aventure solo, pas plus). On regrettera aussi que la remasterisation ne soit pas plus bluffante (ça reste joli et plaisant cela dit). On s'attendait en effet à un rendu plus saisissant encore sur PS4 et Xbox One. Mais comment ne pas être en extase face à l’intelligence de ce titre culte, pouvant encore aujourd'hui donner bien des leçons à certaines productions, qui ne sont en fait que des copycats de leur maitre spirituel, Resident Evil premier du nom.
14/20
 

0 commentaires:

Publier un commentaire