25 janv. 2018

[Review] Dragon Ball FighterZ, le test PS4 Pro

Dragon Ball FighterZ reprend les éléments qui ont fait le succès de la série Dragon Ball: des combats spectaculaires avec des combattants aux pouvoirs incroyables. Les points clés du jeu : 3VS3 Tag / Support, des graphismes dignes de l’animé, les combos aériens, les arènes destructibles, les scènes cultes de l’animé Dragon Ball reproduits en 60FPS et 1080p (et 4K sur PS4 Pro et Xbox One X).

Présenté pour la première fois au public lors du dernier E3 à Los Angeles en juin 2017, Dragon Ball FighterZ avait de suite créé l'émoi auprès des fans (et de la presse) qui voyaient en lui la renaissance de la licence, avec le retour des combats nerveux et dynamiques qui en avaient fait son succès sur les premières générations de consoles (Super NES, Megadrive et PSOne).

Après des années d’errance dans des versions 3D n'ayant jamais véritablement su retranscrire toute l'intensité des combats de l'animé Dragon Ball/Dragon Ball Z en jeux vidéo, Dragon Ball FighterZ nous laissait indubitablement rêveur face aux promesses laissées. Mais qu'en est-il au final, maintenant que le jeu est terminé et qu'il arrive (enfin) en magasin? Nous allons tenter de répondre objectivement à cette question au travers de notre test test détaillé de la version Playstation 4. Il est à noter que nous avons testé le jeu sur une console PS4 Pro (en 4K), mais que le jeu est parfaitement fluide et également splendide sur une console PS4 standard (1080p), tout comme sur les consoles Xbox One et Xbox One X (cette dernière affichant également un rendu 4K sur un téléviseur compatible).

Une chose est certaine, Bandai Namco aura su attiser, sans relâche, appétit des fans en leur servant régulièrement de quoi entretenir l'attente, avec entre autres diverses séances de beta test (closed beta en septembre et open beta plus récemment), tout ceci ayant permis aux fans de s'essayer au titre bien avant de mettre la main sur la version finale. Ce fut d'ailleurs notre cas. Vous pouvez lire ou relire notre premier avis sur Dragon Ball FighterZ en suivant ce lien.

Pour ceux n'y ayant pas encore gouté, on va rapidement résumer les choses en précisant que la 3D et sa prise en main parfois calamiteuse (épisodes Tenkaichi et autres Xenoverse...) c'est à présent terminé. Dragon Ball FighterZ marque le grand retour aux fondamentaux pour la licence en jeux vidéo avec un rendu 2.5D cette fois, opposant des équipes de 3 combattants.

Les habitués et fans de baston sur console trouveront sans doute, à juste titre d'ailleurs, que Dragon Ball FighterZ a cmme un air de Marvel vs Capcom. Une impression renforcée par la dynamique générale et aussi parce que Arc System Works, le studio derrière Dragon Ball FighterZ, s'est déjà collé à ce genre de productions par le passé, avec la série des BlazBlue.

Coté gameplay, Dragon Ball FighterZ se veut particulièrement accessible et donc immédiatement fun pour à peu prés tous les profils de joueur, et en particulier à destination des novices (qui pourront se contenter de marteler la même touche pour déjà déclencher quelques enchainements de base). Mais, et heureusement, Dragon Ball FighterZ est aussi un titre bien plus profond et riche qu'il n'y parait, à destination cette fois de tous ceux désireux de s'y investir, avec des combos bien plus complexes à maitriser (nécessitant timing, coordination et réflexes), qui se révéleront largement plus impressionnants et dévastateurs au final, à condition de réussir à les appréhender bien sûr... Ce qui ne sera hélas pas à la portée de tous. Heureusement pour vous exercer avant de vous lancer dans des combats en ligne où la moindre erreur se paie cash, Dragon Ball FighterZ inclus un mode "Entrainement". Ce dernier vous permettra d'y apprendre les bases et surtout vous exercer aux combos les plus complexes, nécessitant par exemple le switch entre vos trois personnages sélectionnés.

Le cœur de Dragon Ball FighterZ c'est avant tout des combats hyper dynamiques grâce à des déplacements rapides et autres téléportations, donnant au duels des airs de véritables séquences issues de l'animé DBZ.

Impossible d'ailleurs de ne pas s'extasier devant des graphismes d'une telle beauté, toujours splendides et bien sûr parfaitement fidèles à l'animé, avec des animations impeccablement reproduites en provenance directes des épisodes de la série elle-même. Un fan service à son paroxysme, comme sans doute jamais on ne l'avait vu auparavant dans un jeu tiré d'un manga. Les prochains à sortir vont avoir bien du mal à supporter la comparaison... Le rendu est d'autant plus flatteur sur un écran 4K sur PS4 Pro (et Xbox One X) d'ailleurs.

Si contrairement à Xenoverse et Xenoverse 2 Dragon Ball FighterZ ne mise pas son intérêt premier sur son mode Histoire, ce dernier est néanmoins bien présent et nous propose pour le coup un arc inédit, dans lequel vos pires ennemis reviennent à la vie, accompagnés d'une armée de clones, maléfiques bien entendus...

Pas très original certes, et on regrettera bien sûr l'absence des arcs classiques de la saga qui auraient pu reprendre vie au travers des somptueux graphismes du jeu. Mais en fin de comptes le mode Histoire ne sera donc ici qu'un prétexte de plus pour enchainer les combats et ajouter de nouveaux persos à son équipe. L'histoire pourra également être rejouée sous des angles différents, comme par exemple du point de vue des méchants. Un bon point à saluer tout de même.

Un dernier mot encore concernant le roster du jeu, qui se veut riche et varié, pour un total de 24 personnages jouables (hors futurs DLC dors et déjà annoncés), une fois tous les protagonistes débloqués bien sûr, issus de Dragon Ball Z et Dragon Ball Super. On évite ici trop de redondances (même si on aurait logiquement aimé en avoir encore d'avantage), et chacun propose vraiment un gameplay réclamant d'être apprivoiser.


Enfin, sachez que Dragon Ball FighterZ est disponible dès le 26.01.2018 sur Playstation 4, Xbox One et PC (ainsi que via PSN, Xbox Live et Steam), en édition standard mais également en version collector. Cette dernière inclus le jeu (PS4 ou Xbox One), un steelbook, ,3 illustrations, et une statuette de Goku.

Notre avis:
Avec Dragon Ball FighterZ, ne tournons pas autour du pot, on touche ici quasiment à la perfection. FighterZ est de loin le meilleur jeu Dragon Ball jamais créé, et je ne pense pas qu'un fan de l’œuvre de Toriyama osera dire le contraire après y avoir gouté. Souci du détail, rendu magnifique, animations splendides et fidèles à l'animé, sans oublier bien entendu un gameplay redoutable d'efficacité, tant à destination des novices que des joueurs confirmés en recherche de maitrise. Dragon Ball FighterZ est donc bien la gifle tant attendue qui devrait, une fois pour toute, mettre tous les joueurs d'accord. Encore un petit effort sur les modes de jeu solo (en particulier le mode Histoire, plutôt anecdotique ici malheureusement) et la note maximale pourrait bien être atteinte.
9/10

0 commentaires:

Publier un commentaire