18 mars 2015

[Review] Resident Evil Revelations 2, le test PS4

RESIDENT EVIL REVELATIONS 2 | Capcom
Disponible dès le 20.03.2015 sur PS4, PS3, XB1, 360 et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Ayant survécu aux terribles incidents de Raccoon City racontés dans les précédents volets de la saga Resident Evil, Claire Redfield travaille désormais pour l’organisation de lutte contre le terrorisme biologique "Terra Save". Moira Burton, fille de Barry Burton et nouvelle recrue chez Terra Save, assiste à sa fête de bienvenue lorsque de mystérieux hommes armés prennent les bureaux d’assaut. Claire et Moira perdent alors connaissance et se réveillent dans une prison sombre et abandonnée (en apparence tout du moins...), sur une île inconnue. Ensemble, elles devront essayer de découvrir qui les a capturé et dans quel but...

Les jeux vidéo épisodiques semblant être à la mode ces derniers temps, Capcom a donc décidé de surfer sur la vague et de nous proposer le dernier (en date) volet de sa saga phare Resident Evil dans ce format. Quatre chapitres au total sont nécessaires pour compléter le récit de Resident Evil Revelations 2, faisant suite à son prédécesseur (sans aucun lien scénaristique direct entre les 2 jeux) paru tout d'abord sur Nintendo 3DS puis sur PS3 et 360 un peu plus tard (voir notre test de la version 3DS). Après la sortie dématérialisée des 4 séquences sur le PSN, Resident Evil Revelations 2 sort également au format Blu-ray en boite sur Playstation 4 (aussi disponible sur Xbox One, PS3, 360 et PC). C'est dans cette version physique et intégrale de l’œuvre que nous avons eu l'occasion de tester ce nouvel épisode "Revelations 2", grâce à l'exemplaire que nous a fait parvenir Capcom (voir notre galerie Instagram). Un épisode sensé renouveler le genre survival/horror.

Le premier constat est sans appel, n'espérez pas voir ici un quelconque renouveau du genre, Resident Evil est et restera probablement à jamais Resident Evil. Difficile en effet de bouleverser totalement les codes du survival/horror sur consoles, malgré quelques tentatives audacieuses, comme a essayé de le faire l'année dernière un certain The Evil Within (voir notre test de la version PS4), ne parvenant pas cela dit à s'écarter vraiment de son modèle, l’indétrônable Resident Evil original, bien sûr (voir notre test de la version Remaster HD sur PS4). Cela dit, RE Revelations 2 - pour ceux n'ayant pas joué au précédent - ressemble davantage à Resident Evil 4 (voir notre test de la version HD sur PS3). Dans son gameplay tout d'abord, mais également dans sa construction. Tout d'abord inviter le joueur à s'imprégner d'une ambiance, avant de rentrer de plein fouet dans l'action (un peu trop d'ailleurs par moments...). Un mélange plutôt agréable, ne soyons pas de mauvaise fois, mais qui manque indéniablement d'une bonne dose d'originalité malgré tout, la saga RE se reposant depuis toujours sur ses mécanismes rodés et sur des effets de manches appliqués encore et encore, jusqu'à ne plus surprendre personne aujourd'hui.



Pour trouver de l'originalité à ce Resident Evil Revelations 2, il faudra alors chercher du coté de son découpage et de sa dualité scénaristique. Une seule et même histoire (quoique...), mais abordée sous deux angles distincts et au travers de deux équipes bien différentes. D'un coté nous avons Claire Redfield, que les fans connaissent bien, et sa coéquipière Moira Burton, fille d'un certain Barry Burton, que les fans de la saga conaissent également par coeur. Un personnage que l'on avait plus vu dans un premier rôle depuis longtemps (c'est même d'une certaine façon la première fois que l'on peut incarner ce personnage en mode Histoire). Ce duo 100% féminin, qui peut d'ailleurs être incarné en mode coopération locale 2 joueurs en écran splitté (comme l'autre duo d'ailleurs), offre une approche plus "survival", avec un arsenal moins dévastateur et une résistance diminuée également. Si Claire ne présente rien de bien neuf ni intéressant à signaler, Moira livre quant à elle une approche nouvelle, sans aucune arme à feu, ayant uniquement pour se défendre sa lampe torche (capable d'aveuglé momentanément certains ennemis) et un pied de biche. Ce dernier permet aussi d'ouvrir certains coffres spécifiques ainsi que certaines portes condamnées.


De l'autre nous avons un duo composé de Barry Burton, venu sur l'île (seul...) pour tenter de retrouver Moira, et une mystérieuse petite fille disposant d'un pouvoir de vision, capable de détecter les ennemis à travers les murs. Si Barry dispose d'un arsenal plus complet et efficace que Claire, sa partenaire n'aura pour seul moyen de défense (et d'attaque) que des briques posées sur le sol, qu'elle ramassera et projettera sur les ennemis. Autant dire qu'elle ne vous sera pas d'une grande aide à ce niveau là. Par contre, tout comme Moira avec sa lampe torche d'ailleurs, elle peux détecter certains objets (munitions, plantes, rubis etc...) et ouvrir certains coffres spécifiques, réclamant de petites mains, ou encore se faufiler dans des ouvertures où elle seul peut passer. Il vous faudra donc régulièrement jongler entre vos deux persos si vous choisissez de vivre l'expérience RE Revelations 2 en solo.



Coté technique à présent, la version PS4 que nous avons reçu pour réaliser notre test fut globalement une bonne surprise. Les textures 1080p livrent une image soignée et des décors immersifs. Le rendu est souvent joli, et mis à part quelques effets moins séduisants, on apprécie vraiment le voyage (façon de parler). On est cela dit pas non plus face au plus beau rendu constaté à ce jour sur PS4, mais il n'y a objectivement ici aucune raison de crier au scandale. L'ambiance est également assurée par un doublage FR de qualité, et une B.O. que j'ai trouvé particulièrement immersive. Bien sûr on retrouve une fois encore les habituels thèmes stressants lors des phases de combats, ajoutant encore quelques pulsations à votre rythme cardiaque, mais le jeu propose aussi de larges phases d'exploration, très agréablement mises en scène. Il est d'ailleurs ici très important de favoriser un maximum une approche furtive quand cela est possible, afin de pouvoir éliminer par exemple en un coup certains ennemis (R2). Une première dans la série, plutôt bien intégrée. Une évolution de vos compétences vous permettra d'ailleurs d'être quasi invulnérable durant un court laps de temps quand vous être accroupi. D'autres compétences pourront également être débloquées grâce aux points que vous accumulerez avec vos performances dans le jeu. Vous pourrez ainsi les dépenser via le menu général ou après avoir fini un chapitre. A ne pas négliger!

Mais Resident Evil Revelations 2 propose également divers extras et autres modes de jeu à coté du classique mode Histoire. Vous débloquerez entre autres deux modes de jeu spéciaux une fois les chapitres terminés (dont un mode "chrono"), ainsi qu'un mode "Raid" dans lequel vous pourrez au passage incarner d'autres personnages (Wesker et Hunk par exemple). Divers extras viennent enfin compléter votre collection, avec des tenues, des statuettes etc... que vous pourrez contempler dans votre galerie. Les plus "complétistes" se lanceront également dans la collecte des objets cachés (blasons, graffitis etc...), et ne manqueront pas également de jeter un œil aux différents défis que le jeu propose, avec parfois de très jolies récompenses (dont certaines armes de prestiges) à la clef.

VERDICT
Ayant succombé à l'appel du modèle "jeu épisodique", Resident Evil Revelations 2 propose une aventure divisée en quatre chapitres, avant tout rythmée par une dualité scénaristique ainsi que par la singularité de ses personnages. Même s'il sera difficile d'être émerveillé par les idées proposées par ce Revelations 2, on peut néanmoins apprécier le voyage, avec tantôt des passages plus ancrés dans le "survival", tantôt d'autres plus axés sur l'action. Mais au final on ne peut nier que ce RE rend bel et bien hommage à ses prédécesseurs en ne reniant jamais ses origines, avec un chapitre final en guise d’apothéose. Les fans du concept et des mécanismes déjà usés et abusés par tant de versions copiées/collées se délecteront de Resident Evil Revelations 2 sur Next Gen, les autres, lassés de devoir encore et toujours appliquer la même recette pour progresser le trouveront banal et insipide (durant les 3 premiers chapitres tout du moins). A mon sens, le juste milieu se situe quelque part entre ces deux points de vue. Une chose est certaine, Revelations 2 ne renouvelle en aucune manière le genre que son illustre ancêtre avait su initier au Manoir Spencer, même si j'avoue que le final de Revelations 2 fut un grand moment d'émotion pour le fan que je suis.

0 commentaires:

Publier un commentaire