16 mars 2017

[Divers] Que retenir de la WiiU ?

Nintendo l'a officiellement annoncé il y a plusieurs semaines déjà, la production de la console WiiU est définitivement arrêtée. Succès manqué pour la firme nippone, qui n'a pas su convaincre le public avec son évolution de la Wii. A l'heure où la Nintendo Switch s'impose dors et déjà comme la nouvelle console de référence pour la marque, quel bilan peut-on tirer des quatre années passées en compagnie de la WiiU? Nous allons vous donner notre avis sur cette question, en profitant au passage pour rendre hommage aux titres de cette console que nous retiendrons plus que les autres.

Le compteur n'est pas encore définitivement bloqué, certes, tous les exemplaires produits n'ayant pas encore été vendus, mais le chiffre de 13 millions de consoles écoulées dans le monde à ce jour ne devrait plus énormément bouger, c'est une évidence. Treize millions ça peut paraitre beaucoup, mais c'est en fait très peu pour une console de jeu vieille de 4 ans (sortie en novembre 2012). A titre de comparaison, il s'est déjà vendu plus de cinquante millions de Playstation 4 dans le monde, alors que la PS4 est sortie un an après la WiiU (novembre 2013).

Dire que la console fut un échec est néanmoins à nuancer. Un échec commercial pour Nintendo, probablement. Un échec pour les joueurs, pas forcément. La console a tout de même vu naitre des titres qui en valaient clairement la peine et qui resteront des jeux de référence encore longtemps. Je pense ici entre autres à Mario Kart 8, Super Mario Maker, Super Mario 3D World. Autant de titres exclusifs à Nintendo qui ont, à eux seuls, justifier l'achat de la console auprès de bien des joueurs on l'imagine. De nouvelles licences également, comme Splatoon, un succès presque inattendu, qui aura d'ailleurs droit à une suite cet été sur Switch. Sans oublier de bons remake HD, comme ceux de Zelda The Wind Waker et Zelda Twilight Princess, qui ont permis à ceux ne les connaissant pas encore de les découvrir enfin. Il n'aura peut-être manqué qu'un Zelda inédit à la console, qui aurait pu être judicieusement placé, mais venu bien trop tard malheureusement. Breath of the Wild étant finalement sorti sur Wii, mais au même moment il sortait aussi sur Switch en accompagnant le lancement de cette dernière.

Une technologie pas adaptée aux attentes des joueurs? Sans doute aussi. Un WiiU Gamepad bien trop limité, avec un rayon d'action ne laissant que peu d'amplitude au joueur dans leurs déplacements (limités à une même pièce), et une autonomie catastrophique. Au moins, une chose est certaine, la WiiU aura permi à Nintendo d'apprendre de ses erreurs et de développer un concept bien plus abouti, pour au final nous livrer la Switch.

Une guerre des constructeurs perdu d'avance? Nintendo a depuis longtemps arrêté de se battre sur le plan technologique, du moins sur celui de la puissance, préférant laisser Sony et Microsoft seuls dans ce combat là. La firme de Kyoto a toujours par contre cherché à innover en proposant de nouvelles manières de jouer, comme avec la Wii et ses wiimotes, ou la 3DS et son double écran (+ la 3D).

Le manque de soutien des éditeurs tiers? On peut là aussi y trouver une forme d'explication en effet. Si au début la console avait eu le soutien d'éditeurs tels que Ubisoft, pour proposer des jeux exclusifs exploitant le gameplay original offert par le WiiU Gamepad (on se souvient tous de ZombiU), les résultats mitigés de vente de la machine ont rapidement découragé les éditeurs tiers à se lancer dans des projets de la sorte, voir même à proposer des adaptations de leur classiques annuels sur la console de Nintendo. Il n'est alors vite resté que Nintendo même pour alimenter le catalogue de la WiiU.

Malgré cette analyse rapide des forces et faiblesses de la console, je pense personnellement que la disparition de la WiiU marque tout de même la fin d'une époque. La WiiU était une console rétrocompatible, capable de lire aussi bien les jeux WiiU, Wii et GameCube, compatible aussi avec la plupart des accessoires de ces consoles Nintendo du passé (nécessitant parfois un adaptateur il est vrai), offrant un eShop copieux, avec aussi la Console Virtuelle et ses nombreux titres rétros issus du catalogue NES et Super NES, entres autres. Comment sera-t-il maintenant possible de jouer à tous ces jeux? Le destin de cette machine est à présent de figurer dans les rayons des enseignes d'occasion, comme à chaque passage de bâton d'une génération à une autre, avant de peut-être, un jour, être à nouveau courtisée par des joueurs qui dans 10 ou 15 ans se rendront compte qu'elle avait tout de même de sacrés arguments, avec sa connectique HDMi (et donc un affichage HD), sa compatibilité amiibo, et l'accès à une ludothèque potentiellement énorme (WiiU, Wii, GC et Console Virtuelle).

J'ajouterai enfin que si vous avez des enfants encore relativement jeunes, la WiiU reste un choix plus judicieux peut-être que la Switch, qui est une console plus haut de gamme et fragile que l'était la robuste WiiU. Réfléchissez donc bien à deux fois avant de vous empresser d'aller la revendre sur ebay ou au magasin de seconde main le plus proche. Vous pourriez bien vous en mordre les doigts un jour.

0 commentaires:

Publier un commentaire